Belabed

ÉDUCATION NATIONALE : Belabed veut « parfaire » la prochaine rentrée scolaire

Le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, a tenu jeudi à Alger, une conférence consacrée aux préparatifs de la prochaine rentrée scolaire à travers l’examen des points négatifs et des difficultés rencontrées lors de la rentrée scolaire 2022-2023, en vue d’y remédier, en coordination avec les secteurs ministériels concernés.

Le ministre a précisé que le secteur de l’éducation œuvre à préparer la prochaine rentrée scolaire en accordant une extrême importance à tous les aspects susceptibles de garantir une rentrée scolaire réussie en trouvant des solutions aux problèmes et difficultés rencontrés sur le terrain devant entraver ou avoir un impact négatif sur la scolarité de nos enfants, notamment en ce qui concerne les structures et les infrastructures à même de résoudre le problème de surcharge, outre les aspects matériels et financiers pour le fonctionnement des établissements éducatifs et le déroulement de la vie scolaire (équipements, cantines, transports, encadrement éducatif et administratif). Dans la conférence tenue à huis clos il a été question d’examiner la cartographie scolaire, les organisations éducatives, les structures et les équipements, ainsi que l’encadrement et les mesures de clôture de l’exercice du secteur. Il s’agit également de l’examen des solutions stratégiques proposées, les approches exhaustives et efficaces nécessaires à la prise de mesures pratiques anticipées pour surmonter les difficultés liées à la cartographie scolaire et l’éradication des zones de pression en fonctions des spécificités et des capacités de chaque wilaya. Dans le cadre de l’enseignement privé le ministre a relevé l’importance de « revoir les modalités de son organisation, car constituant un soutien à l’enseignement public. Il faudra, dans ce sens, encadrer davantage les écoles privées de manière à répondre aux exigences de la cartographie scolaire nationale ». Le ministre a parlé notamment de la prise en charge des arriérés des personnels, la régularisation de leur situation financière, mais également l’examen des opérations liés à la promotion et au recrutement au titre de l’année en cours et de l’année prochaine, a précisé Belabed, rappelant que la deuxième opération de promotion via examen professionnel (33489 postes budgétaires) a été lancée. Le ministère de l’Éducation nationale avait organisé récemment la première étape de l’opération de promotion destinée aux personnels des corps de l’enseignement à travers l’inscription sur les listes de candidature aux grades de professeur principal et professeur formateur dans les trois cycles d’enseignement, au profit de 10.208 enseignants. Évoquant le dossier des enseignants appartenant au dispositif d’aide à l’insertion socioprofessionnel, Belabed a fait état de 40 000 conseillers intégrés jusqu’à présent dans le palier primaire sur 45 000 concernés. Le secteur de l’Éducation nationale à travers cette conférence selon Belabed cherche à « donner le temps à notre département et à nos partenaires des autres secteurs concernés en matière de prise en charge de toutes les préoccupations, des points négatifs et des difficultés rencontrées durant la rentrée scolaire 2022-2023 à travers l’examen des moyens palliatifs pour garantir une rentrée scolaire réussie à tous les niveaux ».
M. Seghilani