libyep5

LIBYE : Berlin réitère son appel au départ des mercenaires étrangers

À la veille de la conférence de Berlin II sur la Libye, les efforts de la diplomatie allemande se poursuivent pour la réussite de cet rencontre capitale dans le processus de pacification et du retour à la légalité de ce pays. Toutefois, ceci reste tributaire du départ des mercenaires étrangers, comme l’a souligné, hier, le chef de la diplomatie allemande.
« Les forces et mercenaires étrangers doivent quitter la Libye progressivement sur un pied d’égalité », a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Haiko Maas, soulignant que « ce procédé est le seul à même d’éviter de créer un déséquilibre militaire dans le pays ». Dans une interview accordée au journal allemande « Die Walt », Haiko Maas explique que « Le retrait des mercenaires et forces étrangères sur un pied d’égalité évitera de créer un déséquilibre militaire en Libye qui pourrait être utilisé par l’une des parties en conflit pour lancer une attaque surprise sur l’autre ».
Sur la Conférence internationale sur la Libye (Berlin 2), dont la tenue est prévue demain mercredi, le MAE allemand a regretté « le fait que les pays ayant promis de procéder au retrait de leurs forces et mercenaires de la Libye avant le 20 octobre 2020 n’ont pas tenu leur promesse ». Annoncée capitale, la Conférence de Berlin 2 verra la présence de la majorité des dirigeants des pays présents lors de la première conférence tenue en janvier 2020, du président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Al-Manfi et le chef du gouvernement intérimaire, Abdelhamid Dbeibah, ont affirmé les autorités allemandes. « Le retrait des forces et mercenaires étrangers, les élections générales prévues le 24 décembre prochain, la réunification de l’institution militaire libyenne et l’évaluation du processus politique en cours seront au centre des débats », souligne-t-on des mêmes sources.
F. B.