SALON  INTERNATIONAL DES ÉNERGIES RENOUVELABLES

LA CHINE À L’HONNEUR AU SALON INTERNATIONAL DES ÉNERGIES RENOUVELABLES : Large débat sur l’économie circulaire mars prochain

La ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati,  a reçu hier, au siège de son  ministère, l’ambassadeur de la République populaire de Chine en Algérie M. Li Lianhe, qui a déclaré que leur entrevue «a permis de renforcer les relations entre les deux pays», notamment, a-t-il précisé, «dans la collaboration  dans le secteur des Éénergies renouvelables».  À cette occasion,  il y a eu l’annonce  de la 2ème édition du Salon international de l’Environnement et des Énergies renouvelables, et dont   la Chine sera l’invité d’honneur, à cette est prévue du 7 au 10 mars prochain, au Palais des Expositions  d’Alger  SAFEX).
C’est  dans le cadre de la coopération et  le partenariat  entre les deux pays dans le domaine de l’environnement, les énergies renouvelables et l’économie circulaire, que la rencontre en question s’est tenue, hier, entre Fatima Zohra Zerouati et Li Lianhe, au terme de laquelle,  après avoir  évoqué  les relations historiques et d’amitié entre Alger et Pékin,  la ministre a annoncé que la République populaire de Chine sera  « l’invité d’honneur de la 2ème édition du Salon international de l’Environnement et des Énergies renouvelables d’Alger SIEERA» qui se tiendra du 7 au 10 mars prochain, à la SAFEX, Alger.  Dans ses déclarations, elle a fait savoir que notre pays compte «bénéficier de l’expérience de la Chine, leader mondial dans les  énergies renouvelables». Le pays est le premier, sur la scène mondiale, qui s’est appuyé sur l’économie circulaire.
Autre annonce de la responsable du secteur de l’Environnement et des Énergies renouvelables, les préparatifs en cours de la tenue des Assises nationales sur l’économie circulaire, prévues  les 25 et  26  février prochains. La ministre a souligné, dans ce sens, que son secteur  s’est lancé dans une  nouvelle  dynamique en vue de relever  les défis de l’exploitation  des énergies renouvelables, sur fond des  changements climatiques et leurs impacts négatifs sur l’environnement. Elle indiquera que la coopération entre les deux pays, l’Algérie et la Chine, en matière de «l’économie alternative et l’économie circulaire» consolidera, a-t-elle poursuivi, «les relations bilatérales» entre les deux pays.
De son côté, M. Li Lianhe a indiqué que la coopération dans le domaine de l’environnement et des énergies renouvelables, entre son pays et l’Algérie,  «consolidera  le  partenariat » bilatéral,  affirmant que Pékin «est disposée  à partager son expérience  dans ce domaine  avec  l’Algérie»  a-t-il précisé.
Pour rappel,  après plus d’un mois,  l’Algérie  et la Chine  ont  célébré,  le 20 décembre dernier, le 60e anniversaire des relations historiques entre les deux  pays, des liens  symbolisant  la profondeur entre Alger et Pékin, pays qui a été d’un apport appréciable, dans son soutien à la  Révolution algérienne de Novembre 1954 contre l’occupant français.  Rappelons que le  partenariat stratégique global,   entre   l’Algérie et la Chine  a été signé en 2014, et la Chine, demeure  le premier partenaire commercial de l’Algérie.
Lilia Sahed