port-dalger

Commerce Extérieur : Les prix à l’importation et à l’exportation en hausse

Les prix à l’importation et à l’exportation des marchandises, exprimés en dinars, ont connu des hausses durant les neuf premiers mois de l’année 2018 par rapport à la même période de 2017, a indiqué l’Office national des statistiques (ONS).
Dans sa publication portant sur l’Indice des valeurs unitaires (IVU) du commerce extérieur de marchandises, l’ONS a indiqué que les prix, en dinars à l’importation des marchandises, ont augmenté de 12,2%, tandis que ceux à l’exportation ont enregistré une forte hausse de 38,2% entre les deux périodes de comparaison, indique l’ONS. En termes de variation des prix à l’importation de marchandises par catégories de produits, la même source relève que tous les produits ont connu des hausses. Il s’agit des prix à l’importation des combustibles minéraux, lubrifiants et produits connexes +30,2%, des produits chimiques et produits connexes +14%, des boissons et tabacs +13,9%, des articles manufacturés +12,8%, des machines et matériels de transports +11,2%, des matières brutes non comestibles sauf carburants +9,3%, des articles manufacturés divers +8,4%, des produits alimentaires et animaux vivants +7,5% et des huiles, graisses et cires d’origine animale ou végétale +3,9%. Concernant les prix à l’exportation, quatre groupes de produits, sur les sept qui constituent la structure des exportations, ont enregistré des hausses durant les neuf premiers mois de l’année 2018 par rapport à la même période de 2017. Ces quatre groupes de produits sont les combustibles minéraux, lubrifiants et produits connexes +39,6%, les boissons et tabacs +24,6%, les articles manufacturés +18% et les produits chimiques et produits connexes +12,8%. Quant aux trois groupes de produits qui ont connu une baisse des prix à l’exportation, ils concernent les produits alimentaires et animaux vivants -11,3%, les matières brutes non comestibles sauf carburants et les huiles, graisses et cires d’origine animale ou végétale -10,1%, ainsi que les machines et matériels de transport
-1,8%, détaille l’organisme des statistiques.

Une croissance de 0,8% du PIB au 3e trimestre 2018
La croissance globale du Produit intérieur brut (PIB) de l’Algérie a été de 0,8% au 3e trimestre 2018 par rapport au même trimestre de l’année 2017, a fait savoir l’ONS.
Cependant, la croissance du secteur des hydrocarbures a reculé de 9,3% durant cette période de 2018 comparativement à la même période de 2017. Ainsi, le taux de croissance du PIB hors hydrocarbures a été de 3,3% au cours du 3e trimestre de l’année dernière par rapport à la même période de 2017.
La croissance du PIB hors hydrocarbures a été essentiellement tirée par le secteur agricole et celui du Bâtiment, travaux publics et hydraulique (BTPH, y compris services et travaux publics pétroliers).
En effet, le secteur agricole a enregistré une performance soutenue de 7,2%, tandis que le secteur du BTPH a réalisé une croissance de 5,9%. D’autres secteurs ont également participé à cette performance de la croissance économique hors hydrocarbures. Il s’agit des secteurs, respectivement, de l’Industrie +4%, des Services marchands +3,7% et des Services non marchands +1,4%, détaille l’Office.
Ania N.CH et APS