décès d’Abdelhakim Meziani

Décès d’Abdelhakim Meziani : Une «grande perte» pour la culture algérienne

De nombreux écrivains et intellectuels ont exprimé leur profonde tristesse suite au décès, jeudi à Alger, du journaliste, écrivain et activiste de la Culture, Abdelhakim Meziani, estimant que sa disparition est une « grande perte pour la scène culturelle algérienne ».

L’écrivain et ancien ambassadeur Kamal Bouchama a fait part de sa « profonde affliction » suite à la disparition d’un « activiste de la Culture qui laissera un grand vide », rappelant ses nombreuses activités à l’instar de son café littéraire « L’agora du livre ». Pour sa part, l’universitaire et critique du théâtre Ahmed Cheniki a écrit que le défunt Meziani était « un journaliste talentueux, un écrivain et un amoureux de la musique andalouse … ». L’écrivain et journaliste Nourreddine Louhal a qualifié la disparition de Meziani de « grande perte » pour la culture algérienne, « car il était un homme de culture par excellence et porteur d’un projet de société ». « Militant de la Culture et fervent défenseur du patrimoine et de la sauvegarde de la Casbah, il a été membre fondateur de l’Association El Fakhardjia de musique andalouse, a-t-il rappelé évoquant sa présence au plan littéraire à travers de nombreuses activités, notamment ses publications dans l’hebdomadaire « Révolution africaine », Par ailleurs, plusieurs associations ont réagi à la disparition de l’homme de culture Abdelhakim Meziani, à l’instar de la Fondation l’Émir Abdelkader, l’Association El Fakhardjia de musique andalouse et l’Association artistique cinématographique « Adwaa ». Né en 1949, le défunt avait travaillé dans les domaines du cinéma, de la recherche en Histoire, de la musique et du patrimoine. Il a également été journaliste et rédacteur pour plusieurs journaux et chaînes de télévision. Le ministre de la Communication, Ammar Belhimer a adressé, vendredi, un message de condoléances à la corporation de la presse ainsi qu’à la famille du défunt, saluant « le long parcours (du défunt) dans le domaine de la culture et de l’information ».