crash

CRASH D’UN AVION DE COMBAT (SU-30) DE L’ANP À OUM EL-BOUAGHI : Décès du pilote et de son assistant

Un pilote et son assistant ont perdu la vie, lundi soir, lors d’un crash d’un avion militaire de type Soukhoi-30 (SU-30) dans un lieu inhabité aux environs de la commune de Aïn-Zitoun dans la wilaya de Oum El-Bouaghi. Ce terrible accident vient s’ajouter aux crashs d’avions de l’ANP enregistrés par le passé, dont le dernier a été enregistré le 11 avril 2018, et lequel a fait 257 morts, soit le bilan le plus lourd de l’histoire de l’aviation nationale. Le ministère de la Défense nationale a, en effet, fait savoir dans un communiqué diffusé hier que «lors d’un vol de nuit programmé lundi 27 janvier 2020, et aux environs de 22h00, un avion militaire de type SU-30 a fait l’objet d’un crash dans un lieu inhabité situé aux environs de Mechta Chimot à 16 kilomètres de la commune de Aïn-Zitoun, dans la wilaya de Oum El-Bouaghi en 5ème Région Militaire, causant le décès du pilote et de son assistant ». La même source a souligné qu’à l’issue de ce terrible accident, le général major Chanegriha Said, chef d’état-Major de l’Armée nationale populaire par intérim a adressé ses sincères condoléances aux familles des deux victimes et a ordonné l’ouverture immédiate d’une enquête pour élucider les causes et les circonstances de l’accident. Le bilan macabre de l’aviation militaire en Algérie, a été marqué surtout par deux terribles accidents d’avions. Tous les Algériens gardent en mémoire, en effet le crash de l’Hercule C130 à Oum El-Bouaghi, le 11 février 2014, où 77 personnes à bord sur 78 sont décédées, soitun seul rescapé. Mais le bilan devient nettement plus meurtrier avec le terrible crash d’un avion militaire « Iliouchine Il-76 » à côté de l’aéroport militaire de Boufarik, le 11 avril 2018. Ce crash avait fait 257 morts, parmi des militaires et des membres de leurs familles.

Le Président observe une minute de silence au siège du MDN
Au cours d’une visite faite, hier, au siège du ministère de la Défense nationale, où il a présidé une séance de travail en sa qualité de Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, le président de la République Abdelmadjid Tebboune a observé une minute de silence à la mémoire des victimes du crash de l’avion militaire survenu à Oum El-Bouaghi. Le Président a demandé aussi aux cadres de l’ANP présents, dont le chef d’État-major de l’ANP par intérim, Saïd Chengriha, de faire de même à la mémoire du défunt Ahmed Gaïd Salah, décédé le 23 décembre dernier suite à un arrêt cardiaque.
Ania Nait Chalal