coronavirus

Coronavirus en Chine : Les 36 Algériens de Wuhan seraient rapatriés

Soucieux de préserver la communauté nationale établie en Chine contre le coronavirus, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a instruit, hier, l’ensemble des institutions du gouvernement compétentes, à procéder sans délais au rapatriement des Algériens résidant dans la ville de Wuhan, de laquelle, particulièrement, la méchante épidémie a apparu depuis une vingtaine de jours.

Il s’agit pour le Président de « prendre les mesures nécessaires au rapatriement immédiat des 36 membres de la communauté nationale établis dans la ville de chinoise de Wuhan, en majorité des étudiants, en mettant en place toutes les mesures préventives indispensables en pareille situation », détaille un communiqué de la Présidence de la République.
Bien que les membres de la communauté nationale ne soient pas nécessairement tous concentrés dans cette ville chinoise, la décision de rapatrier les Algériens établis à Wuhan est motivée par le risque très élevé de contamination au coronavirus, qui était relevé dans cette ville de la métropole chinoise. Preuve en est, Wuhan figure parmi quatre cités urbaines, à savoir Huanggang, Ezhou et Chiba, à faire l’objet d’un confinement, sinon d’une mise en quarantaine de la population résidente.
En effet, la première alerte au coronavirus ainsi apparu dans la ville de Wuhan, a été donnée le 9 janvier dernier, lorsqu’un homme de 61 ans a succombé à une infection virale. Depuis lors, cette épidémie s’est propagée telle une trainée de poudre pour gagner d’autres villes chinoises, voire même au-delà, sachant que des cas avérés ont été enregistrés en France, Canada etc. Du coup, la panique s’est emparée aussi bien des populations locales que des communautés étrangères établies dans cette ville en particulier. D’une part, la décision des autorités de tendre la perche à nos compatriotes résidant à Wuhan, surtout pour de jeunes étudiants qui ont dû subir, la peur au ventre, l’affolement général engendré par l’épidémie, sera salutaire pour eux et rassurante pour leurs familles qui attendent le retour des leurs sains et saufs. De l’autre, en s’appuyant sur le nombre exact des Algériens recensés à Wuhan, via les représentations consulaires du pays en Chine, les autorités algériennes comptent mener la procédure de rapatriement avec minutie, au risque d’oublier un ou des membres de la communauté nationale en Chine. Enfin, dans le communiqué de la présidence, il est relevé que « cette décision intervient en application des engagements du Président de la République relatifs à la protection et à l’accompagnement de la communauté nationale à l’étranger et à une prise en charge rapide de leurs préoccupations, notamment en pareilles circonstances. »
Farid Guellil