BAC Photo APS

Bac 2021 à Ouargla : Bénévoles et associations apportent leur soutien aux candidats

De nombreux bénévoles et associations caritatives à travers la wilaya d’Ouargla proposent leur soutien aux candidats au baccalauréat, session juin 2021, en cette période de canicule et de vents de sable, qui affecte la région.

Des âmes bienfaitrices proposent ainsi gracieusement un réconfort psychologique et un soutien matériel à travers une prise en charge en restauration et en hébergement dans des lieux climatisés pour les candidats libres venant de zones enclavées et éloignées, à l’instar des communes de Hassi-Messaoud et El-Borma, ou de zones d’ombre faiblement desservies par le transport telles que Frane et El-Bour. Au centre d’examen de Sidi-Amrane au quartier Mekhadma (Ouargla), l’association  »Es-Saafa El-Khadra » offre depuis le début des épreuves du Bac ses services aux candidats, en mettant à leur disposition de l’eau minérale fraiche et des gâteaux. Ceci, en plus de l’accueil des candidats à la mosquée Sid Abdelkader Djillani pour leur restauration et de la proposition d’une bienfaitrice du même quartier d’offrir l’hébergement aux candidates. Au quartier Bouamer, les membres de l’association caritative éponyme apportent leur aide aux candidats, en coordination avec des bienfaiteurs du quartier, qui ont ouvert leurs habitations pour l’accueil des candidats auxquels sont offerts repas et eau fraiche. Le même constat est relevé devant le lycée Mesrouk Hadj-Aissa, dans la commune de Ain El-Beida, où s’est déployée l’association caritative ‘El-Tebsira » pour s’enquérir des besoins des candidats, en leur proposant, outre de l’eau fraiche, des jus, des gâteaux et des dattes, des accessoires de prévention sanitaire contre la propagation de la Covid-19 (bavettes et liquide désinfectant). A Sidi-Khouiled (périphérie d’Ouargla), l’association  »Sanaie El-Maarouf » d’aide aux malades est elle aussi de la partie et propose aux candidats, en coordination avec l’association « El-Irchad », des repas, de l’eau fraiche et des lieux de repos et de récupération. Dans la même commune, l’association  »Djoussour El-Kheir » offre des services similaires aux candidats, a affirmé son président, Rabie Khelladi, assurant  »avoir reçu des dons appréciables de nombreux bienfaiteurs, dès le lancement d’un appel via les réseaux sociaux à apporter aide aux candidats, ayant permis de disposer de grandes quantités d’eaux minérales, de jus, de fruits et légumes ». Des femmes au foyer ont, de leur côté, suggéré de préparer les repas, et des citoyens ont proposé l’ouverture de leurs habitations pour accueillir des candidats, a-t-il assuré. Ce large élan de solidarité est constaté à travers le suivi des réseaux sociaux, où fusent depuis le début de la semaine des propositions de bienfaiteurs d’assurer le couvert aux candidats, et même le gite pour ceux issus de régions éloignées. Contactée sur la page d’un groupe féminin d’Ouargla, Mme Ilham, une bienfaitrice, a expliqué avoir pris l’habitude, depuis maintenant six ans, de reconvertir, pour la durée des examens, son atelier de couture en local pour l’accueil (couvert et gite) des candidates composant au niveau du lycée Abdelmadjid Boumada (Ouargla-ville), notamment celles issues de régions éloignées. Une trentaine de candidates y sont accueillies chaque jour.

Grande satisfaction des candidats face à ces gestes de solidarité
De nombreux candidats ont fait part à l’APS de leur large satisfaction face à ces honorables gestes de solidarité et aux différentes aides qu’ils reçoivent que ce soit de la part d’associations caritatives ou de bienfaiteurs. Mohamed Makhloufi, candidat libre (filière gestion et économie) au centre d’examen M’barek El-Mili (Ouargla), et qui passe son bac pour la troisième fois, a déclaré : « C’est la première fois que je perçois autant de solidarité envers les candidats, ce qui est la meilleure preuve qu’il y a encore du bien dans ce bas monde, et que l’action humanitaire et de solidarité, une des valeurs de la société algérienne, est toujours présente ». D’autres candidats ont exprimé leurs remerciements et leur entière gratitude aux associations caritatives et aux bienfaiteurs pour leurs aides durant toute la période des examens. Ils sont rejoints par des parents d’élèves, tout aussi reconnaissants et sensibles à ces gestes de solidarité apportant réconfort et soutien aux candidats, surtout en cette période de l’année aux rudes conditions climatiques. Des candidats libres, notamment ceux issus de régions éloignées à l’exemple des communes de Hassi-Messaoud et El-Borma, lancent, pour leur part, un appel aux pouvoirs publics en vue de prévoir à l’avenir des centres d’examen aux candidats libres (Baccalauréat) au niveau de leur commune et leur épargner les contraintes et désagréments des longs déplacements.
Des parents d’élèves sollicitent, via les réseaux sociaux, les instances concernées afin de revoir la période de déroulement de l’examen du Baccalauréat, en tenant compte des rudes conditions climatiques en cette période de l’année dans les wilayas du Sud, qui, estiment-ils,  »influent négativement sur les taux de réussite », en plus de prévoir des moyens de climatisation dans l’ensemble des centres d’examen.
La wilaya d’Ouargla compte cette année 10.310 candidats au Baccalauréat, dont 5.041 candidats libres, 26 pensionnaires d’établissements pénitentiaires, et huit (8) candidats aux besoins spécifiques, répartis sur 38 centres d’examen encadrés par 2.820 personnes. Elle compte aussi un centre de correction, selon les données de la direction de l’Education nationale.
Pour le respect du protocole sanitaire, les services du secteur ont mobilisé 40.520 bavettes, 202 thermomètres et une grande quantité de solution de désinfection des mains, qui ont été répartis entre les centres d’examen.