astrap3

TROISIÈME VACCIN APRÈS LES PRODUITS RUSSE ET CHINOIS : Acquisition probable du britannique AstraZeneca

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a évoqué la possibilité de l’acquisition, au mois de février prochain, du vaccin britannique contre la Covid-19 AstraZeneca, outre donc les doses des vaccins chinois et russe.

Lors d’un passage sur une chaîne de télévision privée, samedi, Benbouzid a, en effet, fait état d’une éventuelle acquisition en février prochain du vaccin AstraZeneca, laissant entendre que la possibilité de recourir à plusieurs vaccins contre la pandémie de la Covid-19 est retenue. Il a indiqué à ce propos que 16 millions de doses de ce vaccin britannique pourraient être acquises, ce qui permettra de vacciner 8% de la population, rappelant dans ce contexte que l’objectif étant de vacciner 70% de l’ensemble des citoyens.
En ce qui concerne le vaccin chinois, le même responsable a affirmé que l’Algérie s’est entendue avec le pays producteur afin de recevoir les doses en lots. Pour ce qui est de l’opération de vaccination dont les préparatifs avaient commencé il y a 6 mois, Benbouzid explique que celle-ci se déroulera sur plusieurs mois, voire une année, assurant que le personnel médical a été bien préparé pour mener cette mission. Dans de précédentes déclarations, Abderrahmane Benbouzid avait indiqué que les besoins de l’Algérie en matière de vaccin étaient estimés à 40 millions de doses. Il a rappelé, jeudi dernier, de la gratuité de l’opération de vaccination, indiquant qu’une campagne de sensibilisation a été lancée afin de convaincre la population de la nécessité de se faire vacciner et de rassurer surtout quant aux craintes exprimées à ce propos.
De la date du début de la vaccination, Benbouzid a affirmé que celle-ci sera lancée tout de suite après l’arrivée du premier lot du vaccin Sputnik V contenant 500 000 doses. À rappeler par ailleurs l’annonce faite le 13 janvier par le porte-parole du gouvernement Ammar Belhimer, lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du gouvernement, quant à la réception avant la fin du mois en cours d’un lot du vaccin chinois contre la Covid-19, outre celui de la Russie (Sputnik V). Lors de cette réunion du gouvernement, il a été procédé à l’adoption d’un projet portant essentiellement sur la mise en place de nouvelles mesures facilitant les procédures d’acquisition du vaccin contre le coronavirus à l’ombre de le demande mondiale urgente, avait précisé Belhimer.
Ania Nait Chalal