bouraouip2

TRIBUNAL DE CHERAGA : Amira Bouraoui condamnée à une année de prison ferme

L’activiste politique Amira Bouraoui a été condamnée, hier, par le tribunal de Chéraga, à Alger, à une année de prison ferme avec effet d’incarcération immédiate, comme verdict annoncé par ses avocats en fin de journée d’hier. Déférée devant le procureur de la République puis le juge près la même instance judiciaire, vers 11heures, la chef de file du mouvement « Barakat » a été accusée DE plusieurs chefs d’inculpation, dont «incitation à attroupement non-armé, offense ou dénigrement du dogme ou des préceptes de l’Islam, offense au président de la République par une expression outrageante et injurieuse ou diffamatoire».
Dans un premier lieu, le parquet a requis une peine de 18 mois de prison ferme avant que le juge ne rende un jugement final d’une année de prison ferme avec incarcération immédiate.
F. G.