TRANSPORT

TRANSPORT UNIVERSITAIRE : L’application « My Bus » pour faciliter la vie aux étudiants

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Bedari, a annoncé hier le lancement, en octobre prochain, d’une plateforme numérique appelée « My Bus » (mon bus, ndlr), pour la facilitation du transport universitaire au profit des étudiants au niveau de la capitale.

S’exprimant à l’occasion d’une visite de travail qu’il a effectué au niveau de plusieurs structures relevant de son secteur, le ministre a fait part du projet de numérisation du service du transport universitaire afin a-t-il dit d’ « améliorer la vie estudiantine » soulignant l’élaboration d’un programme efficace dans le domaine de la numérisation pédagogique, de la recherche scientifique ainsi que des œuvres universitaires.
Dans le même cadre d’idées, le ministre de l’Enseignement supérieur a expliqué que le secteur du transport universitaire sera numérisé partiellement à partir du mois d’octobre prochain, et ce dans un premier temps, avant que cette opération ne soit généralisée à travers l’ensemble du territoire national à compter de janvier 2023.
D’autre part, le ministre Bedari a insisté au cours de sa visite à assurer les bonnes conditions aux étudiants notamment en ce qui concerne les œuvres universitaires soulignant l’importance de la rationalisation des dépenses dans le domaine du transport. Il a également insisté sur l’importance d’ouvrir les canaux de dialogue avec les représentants des étudiants afin de prendre en charge leurs préoccupations.
Pour rappel, l’Union générale des étudiants libres avait rendu public un communiqué à la veille de la rentrée universitaire dans le quel elle a appelé à la nécessité d’œuvrer pour une bonne coordination entre les services chargés de la pédagogie et des œuvres sociales pour éviter les dysfonctionnements enregistrés les années passées en matière de prestations sociales. Et d’insister notamment sur le volet sécurité devant nécessairement être renforcé au sein des universités regrettant que bon nombre d’entre-elles continuent à enregistrer des incidents touchant à l’intégrité physique des étudiants.
Rappelant que le secteur a bénéficié de nouvelles structures d’hébergement pour les étudiants qui devraient faire leur première rentrée à l’université cette année, le syndicat estudiantin a signalé, cependant, que le même secteur reste confronté à un grand problème, qui est celui du non achèvement des travaux de réhabilitation et d’aménagement des résidences universitaires qui connaissent une certaine détérioration.
Tout en faisant remarquer que les directions des œuvres universitaires disposent désormais de moyens financiers assez conséquents, l’Ugel a affirmé que les étudiants, dans certaines résidences universitaires, ne bénéficient toujours pas d’une bonne prestation en matière de restauration.
Ania Nch.