Chengariha

SAÏD CHANEGRIHA ADOUBE LES PERSONNELS MILITAIRES ET RENFORCE LA DÉTERMINATION DE L’ANP : Faire bloc et déjouer « toutes les tentatives hostiles » à l’Algérie 

L’occasion a été donnée, hier, en 2e Région militaire, et à nouveau, au chef d’état-major de l’ANP par intérim, Saïd Chanegriha, de réitérer l’état de disponibilité de l’institution militaire et ses unités au combat à faire échec à toute tentative visant l’Algérie, son peuple et ses institutions. En visite de travail et d’inspection à Oran, Chanegriha est attendu, aujourd’hui, pour superviser l’exécution d’un exercice tactique avec munitions réelles «EDIRAA 2020», qui vient clôturer la série d’exercices exécutés récemment au niveau de l’ensemble des R.M, et couronner les programmes de l’année de préparation au combat 2019-2020, explique dans un communiqué le MDN. À son arrivée au siège du Commandement de la 2e R.M, où il a présidé une réunion d’orientation avec les cadres personnels de cette Région, le chef d’état-major de l’ANP par intérim a transmis les « félicitations et les encouragements » du président Tebboune, chef suprême des Forces armées et ministre de la Défense nationale. Un message du Président tenu, pour rappel, lors de son déplacement au bâtiment du MDN où il a rendu un hommage au défunt Gaïd Salah, dont le nom porte depuis lors le siège de l’institution militaire. Et c’est surtout pour les « efforts inlassables » qu’ils déploient depuis l’apparition de la pandémie du coronavirus dont les résultats obtenus sur le terrain. « Ceci a permis à notre pays de surpasser sereinement cette épreuve, à notre économique nationale de reprendre sa dynamique, et aux citoyens de retrouver progressivement leur vie normale», a indiqué Chanegriha au nom du chef de l’État. Lesquels efforts vont dans le sens de solidifier la symbiose entre le Président, l’Armée et le Peuple, qui ne passe pas sans « déranger »  certaines parties « haineuses ». Et pour les faire taire justement et de là « mettre en échec toutes les tentatives hostiles », Chanegriha a lancé des messages d’encouragement pour dire qu’ « il est du devoir des valeureux hommes de notre pays de ne ménager aucun effort à travers le resserrement des rangs et la mobilisations de tous les potentiels nationaux, en privilégiant l’intérêt suprême du pays sur les intérêts personnels étroits, et en appelant tous les acteurs de la scène nationale à soutenir la direction du pays ». Autrement dit, «Ceci constitue une preuve irréfutable de la solidité des liens entre l’État et ses différentes institutions, d’une part, et nos concitoyens d’autre part. Cet attachement et cette cohésion dérangent, sans doute, certaines parties haineuses qui ont toujours du mal à admettre l’émergence d’une Algérie nouvelle et démocratique, forte de par ses institutions, grande de par son Armée, attachée à son identité et à ses valeurs nationales, fière de ses coutumes, souveraine dans ses décisions, prospère et stable. »

Farid Guellil