illustration pas de 27 juil

(Pas de) Tehlab

• Le vol à main armée, dernier recours pour des Libanais affamés
• Mais c’est quoi cette histoire de voleurs qui présentent des excuses, vous forcent à acheter des couches pour bébé, ainsi que de la nourriture ?
• Oui, beaucoup le font carrément en pleurant.
• Je vois. La terrible crise libanaise a des voleurs d’un type nouveau. Des Arsènene-Lupin peut-être. À moins que ce ne soit des Robins des Bois…
• Même pas. La tragédie libanaise ne s’élèvera jamais aux cimes éthérées auxquelles ont le droit de prétendre les âmes humaines.
• Cette fois-ci il ne sera question que de misère humaine. Tout juste de quoi y dénicher, y aborder le contenu de ces couches dont il a été question plus avant dans notre discussion. Tu parles de cette vie de mer… là ?
• Wana aâreft
M. A.

N.B : Dans une rue sombre, un motocycliste armé d’un couteau surgit devant un passant et réclame de l’argent ou de la nourriture. Le Liban, en plein naufrage économique, connaît une recrudescence des vols. Fait marquant, «plus d’une victime» a rapporté que l’agresseur «s’était excusé au moment du vol», ajoute cette source à l’AFP.