NOUVEL ACCORD OPEP / NON- OPEP : Une réduction de la production de 500 000 barils/jour en vue

Les représentants des pays exportateurs du pétrole membres de l’OPEP et non OPEP sont parvenus, vendredi dernier, à un accord de réduction de la production, afin d’appuyer les prix de l’or noir qui ont légèrement progressé ces derniers jours.

Jeudi, à Londres, le baril du Brent de la mer du Nord, référence du pétrole algérien, valait 63,39 dollars.
La réunion Opep-Non Opep qui s’est tenue, vendredi à Vienne (Autriche), a été en effet sanctionnée par un accord portant réduction de la production du pétrole à hauteur de 500 000 barils/jour, pour soutenir les cours du brut.
Selon le communiqué final de la 7e réunion ministérielle Opep-Non Opep, «la réduction globale de la production de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses alliés atteindra, ainsi, 1,7 million de barils/jour».
Il y a lieu de noter que les participants à la dite réunion, ont affirmé qu’ «ils poursuivront leur contribution volontaire,» a ajouté la même source, qui a annoncé que « cet ajustement entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2020 et sera soumis à l’aval de chacun des États participants à la Déclaration de coopération».
L’organisation et ses alliés comptent, dans le cadre de « l’Opep+ », tenir une réunion extraordinaire le 6 mars prochain à Vienne, sachant que « les délais de réduction de la production expirent le 31 mars 2020, » a conclu le même communiqué.
Mohamed Amrouni