Les goûts et les couleurs ? ça peut se discuter…

Par Hafidh A. Settar

Avant-hier, sur les plateaux d’une chaîne privée, Amar Ghoul -encore lui, eh oui- est apparu tiré sur son trente et un. Et pour cause.

Et la cause n’était pas moins de se dédouaner, pèle-mêle, d’un copinage devenu encombrant  avec le capitaine d’une équipe qui faisait trop «la casse» -comme on dit dans le jargon du foot ; ce qui lui a valu du reste un carton rouge à vie- mais aussi de quelques sombres affaires scabreuses  tout en usant de brosse  dernière génération  dans l’optique  de revenir dans les bonnes grâces du qui vous savez.

Mais là n’est pas le sujet.

Fallait-il surtout bien se présenter et bien s’habiller.

Et là est le sujet !

Revêtu d’un costard impeccable- et  d’un sourire toujours carnassier- avec un veston bleu, une chemise d’un blanc immaculé et une cravate  rouge, Amar Ghoul, ministre, ultra -nationaliste- par vocation de la République, arborait les couleurs de l’emblème français.

Pas de mal dans le fond quand on sait que les goûts et les couleurs ça ne se discute pas… mais là, quand même,  ça se discute ne serait-ce qu’un peu !

H. A. S.