Les éléphants ont commencé petits…

L e mouvement de la société algérienne actuellement fait craindre le pire. Des comportements excentriques menacent d’une déflagration imminente ou, tout au plus, dans peu d’années. Un de ces comportements qui fait peur, c’est l’envie de tous de faire banco, ici et maintenant. Immédiatement. Sans attendre un seul instant. Fini le temps où le paternel faisait entrer à la maison une télé ou un frigo, fier et le nez dans les étoiles, au bout de quinze ou vingt années de travail. Fini le temps où la maman trimait dur avant de se mettre sur le canapé pour regarder le fruit de son labeur sur l’éducation et la propreté physique et morale de ses petits. Aujourd’hui, on ne rêve même pas. On passe à l’action pour faire banco, faire bamboula et se la couler douce…à 25-30 ans ! C’est-à-dire à peine sorti de l’adolescence. Quitte à vendre de la coke ! Quitte à passer de l’euphorie à la dévastation !
Tous et tout le monde veulent être le grand mammouth, l’immense éléphant ; pourtant, même les éléphants ont commencé tous petits…
I. M. Amine