Zitoute

Le terroriste Zitout renvoyé du plateau de la BBC

L’ancien diplomate et opposant proche du mouvement Rashad, affilié à l’ex FIS, Mohamed Larbi Zitout a démontré qu’il n’a rien à voir avec la diplomatie. Lors d’une émission sur la chaîne britannique BBC arabic, l’opposant s’est violemment disputé avec la présentatrice arabe d’une émission consacrée à l’Algérie. Zitout n’a pas apprécié l’intervention d’un professeur intervenant d’Alger, qui défendait le pouvoir et s’est lancé dans une diatribe violente, ce qui a fortement dérangé la présentatrice du programme qui est intervenue pour faire l’arbitre. L’opposant exilé à Londres s’est alors retourné contre la journaliste l’accusant de défendre la position d’Alger. Celle-ci répond qu’elle était là pour modérer la parole des intervenants seulement. Mais voyant que le diplomate n’a pas compris les règles du débat contradictoire, la présentatrice de la BBC a décidé de mettre fin à sa collaboration et l’a renvoyé de son plateau, pour démontrer à ce dernier qu’elle était la véritable chef dans l’émission. Une décision qui a provoqué la colère de Zitout qui a insulté en direct la présentatrice. Une attitude honteuse venant d’un ex-diplomate et d’un opposant qui a dévoilé au grand jour son vrai visage et démontré sa véritable nature.

Benbouzid reçoit l’ambassadeur russe à Alger
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a évoqué, lors d’une audience accordée à l’ambassadeur de la Fédération de Russie en Algérie, Igor Beliaev, l’état de disponibilité du vaccin dans les laboratoires russes et la grande avancée réalisée dans sa production par le Centre national russe de recherche en épidémiologie et microbiologie, a indiqué hier un communiqué du ministère. Lors de cette audience qui s’est déroulée en présence du ministre délégué chargé de la Réforme hospitalière, Pr. Ismail Mesbah, les deux parties ont évoqué « la situation épidémiologique prévalant actuellement dans le monde suite à la propagation de la pandémie de la Covid-19″.
À cet effet, le ministre a rappelé les « instructions du président de la République afin que l’Algérie soit parmi les premiers pays acquéreurs du vaccin anti covid-19, pour la préservation de la santé des citoyens ». Les deux parties ont également évoqué « l’état de disponibilité du vaccin au niveau des laboratoires russes », précise le communiqué. L’ambassadeur a souligné dans ce cadre « la grande avancée réalisée dans la production du vaccin anti covid-19 au niveau du centre national russe de recherche en épidémiologie et microbiologie (Gamaleya), dont l’enregistrement avait été annoncé et sera disponible sur le marché international fin 2020 voire début 2021″.

L’AGERFA efface ses pénalités
L’Agence de gestion et de régulation foncière de la wilaya d’Alger (AGERFA) a affirmé que les pénalités de retard ne seront pas appliquées pour défaut de paiement des loyers d’habitations et de locaux commerciaux durant la période de confinement, a indiqué un communiqué de l’agence. Les pénalités de retard ne seront pas appliquées aux locataires d’habitations et de locaux commerciaux pour défaut de paiement de leurs loyers durant la période de confinement, instauré par les autorités publiques dans le cadre des mesures de prévention contre la propagation du nouveau coronavirus, lit-on dans le communiqué. L’Agence invite ses clients à se rapprocher de ses services à l’effet d’élaborer un échéancier mensuel pour le règlement des loyers impayés, selon la même source.

Juan Carlos aurait fui à Abu Dhabi
L’ex-roi d’Espagne Juan Carlos Ier, qui est parti en exil devant les soupçons de corruption qui pesaient sur lui, serait à Abu Dhabi à en croire le journal espagnol ABC, qui ajoute vendredi une nouvelle destination aux spéculations de la presse. L’ancien roi d’Espagne Juan Carlos se serait rendu aux Émirats arabes unis après avoir quitté son pays d’origine au milieu d’une enquête pour corruption. Une photographie publiée par le groupe de médias espagnol NIUS semble montrer l’ancien monarque arrivant à Abu Dhabi. Juan Carlos a annoncé lundi qu’il quittait l’Espagne L’ancien roi nie tout acte répréhensible et a déclaré qu’il serait disponible si les procureurs devaient l’interroger. Son départ a déclenché un énorme débat en Espagne sur la monarchie et d’intenses spéculations sur la destination de l’ancien roi.

Levée de l’interdiction de l’exportation de certains produits
Le département de Kamel Rezig a annoncé aux opérateurs économiques exerçant dans le domaine de l’exportation, la levée de la décision de « la suspension des exportations sur les produits pour lesquels l’Algérie a des capacités de production ». La décision ne concerne cependant pas « les produits subventionnés ou fabriqués à partir des produits subventionnés ».
Enfin, le ministère du Commerce a souligné avoir mis en place une cellule de veille, et ce « pour assurer l’approvisionnement du marché national, en veillant à garantir sa stabilité, en plus de prendre toutes les mesures qui ne porteraient pas préjudice aux besoins du marché national », conclut le communiqué.

Plus de 50 000 ressortissants français bloqués en Algérie rapatriés
Un total de 50.000 ressortissants français et résidents d’être rapatriés vers leur pays. « Depuis la fermeture des frontières le 17 mars dernier, plus de 50.000 passagers ont pu regagner la France par des vols spéciaux; grâce à la coopération des autorités algérienne» précise un communiqué de l’Ambassade de France en Algérie. À cet effet, l’Ambassade de France en Algérie; a tenu à remercier les autorités algériennes pour leur collaboration. Cette dernière leur sait gré de leur collaboration.
Elle remercie également les compagnies aériennes ayant opéré les vols spéciaux de rapatriement, dans des circonstances exceptionnelles de pandémie; «Merci aux compagnies Air France; Asl Airlines France et Corsicalinea de leur forte mobilisation au profit des voyageurs» a-t-elle annoncé dans un communiqué publié sur sa page Facebook.
Pour rappel, depuis la forte propagation du Coronavirus en Algérie; la fermeture des frontières a été le seul moyen de prévenir contre une éventuelle importation et exportation du Coronavirus; cette fermeture provisoire a bloqué plusieurs étrangers qui attendent leurs rapatriements.

L’entité sioniste attaque des sites du Hamas
L’armée israélienne a attaqué des sites du mouvement Hamas dans la bande de Gaza en réponse au lancement de ballons explosifs, a déclaré le service de presse de l’armée. Israël a déployé ses militaires ainsi que des hélicoptères d’attaque et des chars contre le Hamas dans la bande de Gaza. «Au cours de la semaine dernière, des ballons avec des explosifs ont été lancés de la bande de Gaza vers Israël. En réponse, il y a quelque temps, des militaires de l’armée israélienne, des hélicoptères d’attaque et des chars ont frappé un certain nombre de cibles du Hamas dans la bande de Gaza», a annoncé le service de presse de l’armée ce mercredi. Les frappes ont été menées sur un complexe militaire, des infrastructures souterraines et des postes d’observation.

Une clinique privée verse dans la spéculation
En pleine pénurie des tests de PCR, une clinique privée propose des tests de dépistage au coronavirus (Covid-19) à 18.000 dinars. Cette clinique privée située à Alger profite de la situation en proposant les tests PCR à 18.000 DA, alors que l’Institut Pasteur d’Algérie applique 600 dinars sur chaque test, rapporte le quotidien Liberté. Cette pratique est contraire à la morale car beaucoup d’Algériens sont parfois obligés de faire n’importe quoi pour se faire tester. Rappelons que le président du Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP), Dr Lyes Merabet, a fait Etat d’un manque de tests de dépistage. « Le test PCR n’est disponible ni pour les malades ni pour les professionnels de la santé », avait-il déploré.

Mis aux poings
« La Russie a développé le premier vaccin contre le nouveau coronavirus (Covid-19). Il donne une immunité durable », Vladimir Poutine, président russe.
Spectaculaire démonstration de force de la puissante Russie. Bravo ! Tout simplement bravo !

«Le Covid-19 a provoqué une profonde crise de l’économie mondiale dont le rétablissement s’étalera sur une longue période. Outre le fait de tomber dans une récession économique inouïe, le monde est au seuil d’une restructuration des liens économiques traditionnels», Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires Étrangères.
Tout doit donc être refait, repensé.