Vaccination contre la Covid-19

LE GOUVERNEMENT ENVISAGE DEUX MESURES CONTRE LA COVID-19 : Extension du pass-sanitaire et obligation vaccinale

Au vu de l’augmentation des cas de contamination au Covid-19 en Algérie, impliquant de ce fait une quatrième vague de la pandémie, et avec l’apparition d’un nouveau variant, Omicron, classé « inquiétant », les autorités pourraient être amenées à édicter des mesures sanitaires adaptées notamment en matière d’obligation vaccinale et d’extension du pass-sanitaire à certaines activités.

C’est ce qui a été révélé mardi dans un communiqué du Premier ministère rendu public à l’issue d’une réunion tenue entre Aïmène Benabderrahmane, et le Comité scientifique chargé du suivi de l’évolution de la pandémie du Covid. Dans ce cadre et indépendamment des conditions d’accès imposées pour les voyageurs, le Comité scientifique a recommandé aussi l’institution du pass-sanitaire comme condition d’entrée et de sortie du territoire national. Cette mesure sera mise en œuvre dans les prochains jours pour ce qui est du transport de voyageurs par voie maritime. Il a été rappelé, par la même, que l’accès aux manifestations sportives et culturelles et aux salles des fêtes est déjà subordonné à la présentation d’un certificat de vaccination. En cette circonstance, le gouvernement a appelé l’ensemble des citoyens à davantage d’engagement et de responsabilité pour soutenir l’effort national de lutte contre cette épidémie mondiale par la vaccination et par la poursuite du respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires qui feront l’objet d’un contrôle rigoureux par les services habilités en particulier pour ce qui est de l’exigence du port obligatoire du masque de protection.

Le Comité scientifique insiste sur la vaccination
Cependant et malgré la disponibilité de vaccin, la vaccination s’effectue à un faible rythme, au moment où la situation épidémiologique dans beaucoup de régions dans le monde connait une nouvelle vague de la pandémie, voire un inquiétant rebond aggravé par l’apparition du nouveau variant (Omicron) qui préoccupe aujourd’hui la communauté scientifique au plus haut degré. À ce titre, le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus (Covid-19) et l’autorité sanitaire recommandent, avec insistance, l’extrême vigilance des citoyens qui doivent éviter tout relâchement à l’égard du respect des gestes barrières et des différents protocoles sanitaires dédiés aux différentes activités économiques, commerciales et sociales. Ils réitèrent leurs appels en direction des citoyennes et des citoyens non encore vaccinés à l’effet de participer massivement aux campagnes de vaccination qui se poursuivent à travers le territoire national et ce, dans l’objectif de prémunir de la gravité des effets de cette pandémie sur les plans sanitaire, économique et social.

Le dispositif actuel reconduit pour 10 jours
Par ailleurs, le gouvernement a décidé de reconduire, pour une période de 10 jours à compter de mercredi 1er décembre, le dispositif actuel. Il faut rappeler qu’à la faveur de la relative stabilisation de la situation épidémiologique, le gouvernement avait pris une série de mesures d’allègement du dispositif de gestion de la crise sanitaire qui se sont traduites notamment par la levée des restrictions sur la mobilité des personnes, sur les rassemblements de personnes et regroupements familiaux et les activités commerciales, économiques et sociales. Ces mesures d’assouplissement doivent cependant être accompagnées par la poursuite, de manière rigoureuse, du respect par les citoyens des gestes barrières, notamment le port obligatoire du masque et l’observation des règles d’hygiène ainsi que l’application stricte des différents protocoles sanitaires adoptés par le comité scientifique et dédiés aux différentes activités économiques, commerciales et sociales. Elles devaient être également soutenues par l’intensification des opérations de vaccination de la population, qui demeure le meilleur moyen de prévention et de protection des citoyens et de la société en général et l’élément essentiel concourant à la normalisation de la situation et au maintien des activités économiques et sociales.
Ania Nch