JSK

Le club est en train d’engager des jeunes inconnus au bataillon : La nouvelle politique de recrutement de la JSK divise les supporters

Habituée à profiter du mercato estival pour engager les meilleurs joueurs sur le marché, il semble bien que la JS Kabylie a renoncé à cette politique, sans doute en raison des problèmes financiers énormes auxquels est confrontée sa direction.
Certes, les Canaris sont très actifs depuis le lancement du mercato estival mercredi dernier, mais force est de constater qu’ils préfèrent cette fois-ci investir dans les petites catégories. En effet, le président Mellal a juste renforcé les rangs de son équipe par quatre joueurs tous issus de clubs évoluant dans les deuxième et troisième paliers. Il s’agit du défenseur central du CRB Dar El-Beïda (Div. amateur), Lyes Fayçal Haddouche et le meneur de jeu de l’ES Ben Aknoun, Juba Aguieb, qui ont paraphé lundi leurs contrats au profit de la formation phare du Djurdjura, rejoignant par là même les deux premières recrues du club kabyle, en l’occurrence le défenseur du RC Kouba (Div. 2) Mehdi Ferrahi et le jeune meneur de jeu du RC Arbaâ (Div. 2), Arfi Houdeifa.
Par ailleurs, la JSK a annoncé la promotion en équipe première du gardien de but de la réserve Masten Becheker (21 ans), qui a paraphé un contrat professionnel de deux saisons. Cette politique est en train néanmoins de diviser les supporters de la JSK entre partisans et opposants. Si certains y adhèrent totalement, estimant que désormais tous les joueurs en Algérie se valent, d’autres par contre saisissent l’occasion pour descendre en flammes le président Mellal. Ce dernier ne fait plus l’unanimité à la JSK depuis déjà un bon bout de temps, mais il a réussi jusque-là à résister à la grosse pression qui pesait sur ses épaules. Réagissant aux critiques dont il fait l’objet à cause de ses premières recrues, Mellal a rappelé qu’il comptait lancer un projet à long terme avec la nouvelle jeune équipe qu’il est en train de monter. Il promet, néanmoins, de redorer le blason terni de la JSK dans les prochaines années. Des promesses qui ne sont pas faites pour calmer les ardeurs de ses détracteurs, ce qui l’a emmené à faire appel à d’anciens joueurs dans le club pour l’assister dans sa mission.
C’est dans cette optique d’ailleurs que deux anciens éléments des Canaris viennent de rejoindre l’équipe dirigeante de la JSK. Il s’agit de Kamel Abdeslam et Mokbel Malik qui ont été officiellement installés lundi dans leurs nouvelles fonctions respectivement de directeur sportif et manager général.
Hakim S.