Tougai

La saignée continue de frapper le championnat national : 10 autres joueurs algériens ont rejoint la Tunisie en janvier

Beaucoup de clubs algériens ont poussé un ouf de soulagement dès que le mercato hivernal a baissé rideau dans la nuit du 31 janvier. Et pour cause, les présidents de ces clubs ont subi une pression énorme de la part de leurs joueurs pour s’exiler du côté de la Tunisie ou d’Arabie Saoudite, deux destinations devenues la « la Mecque » des footballeurs algériens.
Ainsi, le nombre de ces joueurs à sensiblement augmenté au sein de ces deux championnats au cours du mercato hivernal. On a compté pas moins de dix joueurs algériens qui ont rejoint au cours du mois et janvier passé des clubs tunisiens. Pourtant, on apprend de certains agents de joueurs que les clubs tunisiens que les formations de ces pays ne sont pas meilleurs payeurs que leurs homologues algériens. Seulement, la différence se situe dans la manière avec laquelle ces clubs paient leurs capés. Selon les mêmes sources, les engagements des dirigeants des clubs tunisiens sont toujours respectés, ce qui conduit naturellement à ce que leurs protégés perçoivent leur dû régulièrement à la fin de chaque mois. Du coup, les joueurs concernés ne se concentrent que sur leur travail sur le terrain.
Ce n’est bien sûr pas le cas pour eux en Algérie, où ils ne sont pas payés pendant et longs mois, entraînant leur recours à la CRL dans l’espoir d’être rétablis dans leurs droits. C’est ce qui explique en outre le nombre de dossiers élevé que reçoit la CRL régulièrement.
Pour ces mêmes raisons aussi que beaucoup de joueurs du championnat national ont préféré aussi prendre la destination du championnat saoudien où on dénombre de plus en plus de joueurs algériens.
Ainsi, ils sont près d’une vingtaine de joueurs algériens qui évoluent actuellement dans le championnat saoudien de première et deuxième division. Au train où vont les choses, les clubs algériens vont se vider de leurs meilleurs joueurs.
Hakim S.