LA PROTECTION CIVILE ALERTE : Le bilan des victimes par asphyxie s’alourdit à 31 personnes

La Protection civile a alerté, hier, dans un communiqué parvenu à notre rédaction, sur les raisons à l’origine de la persistance des drames causant des  victimes, dont l’absence de vigilance chez les citoyens. En dépit des nombreuses campagnes de sensibilisation organisées à la venue de chaque saison froide, l’inhalation du gaz de monoxyde de carbone, émanant des appareils de chauffage et chauffe-bains utilisés par les ménages, persiste. Selon la même source, le bilan des victimes continue malheureusement de s’alourdir. Ils sont 31 victimes qui ont succombé depuis le début du mois de janvier courant.
Terrible est le bilan de la Protection civile qui souligne, en effet, qu’à jeudi dernier, (depuis lundi) il y a eu mort de  9 personnes asphyxiées,  à travers le pays : soit plus de deux victimes chaque 24 heures. La Protection civile a fait savoir, dans le même document, que le tueur silencieux -le gaz carbonique inodore et incolore- continue de faire des victimes  à cause de la négligence des citoyens, du laisser aller de certains autres quant à la vérification du matériel et les normes requises pour son utilisation en vue d’éviter le pire des appareils de chauffage tout en se protégeant du froid. Le nombre des victimes aurait pu être plus lourd, sans l’intervention des services de la Protection civile qui ne manquent pas d’exprimer leurs inquiétudes, au regard du  nombre  d’interventions et des  victimes enregistrées, depuis le début du mois courant.
Mohamed Amrouni