9.9 C
Alger
23 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

La France face au terrorisme

Recherchés dans l’enquête sur l’attentat sanglant contre l’hebdomadaire satirique “Charlie Hébdo”, depuis mercredi dernier, les deux frères Kouachi, principaux suspects de la fusillade contre «Charlie Hébdo» se sont retrouvés encerclés, hier, par un dispositif de sécurité impressionnant, au nord-est de Paris. En attendant l’assaut final pour neutraliser les frères Kouachi, la France fait face à une série d’attaques terroristes. Cernés par les forces de sécurité françaises, après les avoir poursuivi, depuis mercredi dernier, le sort des deux suspects de l’attaque contre l’hébdomadaire précité, retranchés avec prise d’otage dans une imprimerie de Dommartin -en-Goël, en Seine-et-Marne, n’est pas connu, à l’heure ou nous mettons sous presse. Les forces de l’ordre ont «la quasi certitude» que les deux hommes retranchés dans l’entreprise en question «sont suspectés» d’avoir perpétré l’attentat contre Charlie Hebdo, a déclaré Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l’Intérieur avant que l’ordre de mener l’assaut ne soit donné. Un important dispositif policier a été déployé autour du dit lieu et des informations font état de près de 1 500 éléments mobilisés ainsi que des moyens notamment aériens pour neutraliser les suspects. Se trouvant à proximité du lieu quadrillé par les forces de l’ordre, policiers, gendarmes et militaires, les responsables de l’aéroport Charles de Gaulle ont été appelés, hier, à prendre des mesures préventives de sécurité. Avant l’assaut en question, Yves Albarello, député de la formation politique que préside Nicolas Sarkozy, a confié, hier, à iTélé, que les deux suspects de la tuerie de Charlie Hebdo, retranchés à Dammartin-en-Goële, avaient déclaré «lors d’une communication téléphonique, vouloir mourir en martyrs». Par ailleurs, le ministère de la Santé a demandé, hier, aux hôpitaux « franciliens et de Picardie de se tenir prêts à déclencher le plan blanc » pour faire face à d »éventuels transferts des blessés. Pour rappel, les recherches des deux suspects précités, ont été suspendues à partir de 22 heures jeudi, pour être reprises tôt, hier matin. Au lendemain de l’attentat perpétré contre Charlie Hebdo, en fin de journée jeudi, dans son allocution filmée, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur a eu à préciser que « Saïd Kouachi (l’un des deux frères suspectés) a été formellement reconnu sur photo comme agresseur », ajoutant que « les frères Kouachi étaient tous les deux connus des services spécialisés » et que « Chérif Kouachi avait pris part aux agissements d’un groupe parisien, dont certains avaient été combattre en Irak en 2004 et 2005 ». Indiquant à cette occasion qu’il y a «88 000 personnes mobilisées, dont
9 650 en Ile-de-France» avait précisé, en fin de journée de jeudi, le ministre français de l’Intérieur. Au moment ou les opérations se poursuivent, en Seine-et-Marne, pour venir à bout des deux suspects en question, une prise d’otage dans une épicerie cascher, hier à Vincennes, Paris, a accentué le sentiment de peur et de psychose qui s’est emparé de bon nombre de Français. Le tireur de Mont-rouge sur une policière qui a succombé à ses blessures, jeudi matin, et qui s’est enfui et depuis en cavale est soupçonné d’être l’auteur de la fusillade qui a éclaté hier, durant près de 20 secondes vers 13 heures, à Vincennes, causant deux morts. Des informations font état, hier, à l’heure ou nous mettons sous presse, qu’il y a au moins un blessé et au moins cinq personnes retenues en otage, dans l’épicerie précitée.
Karima Bennour

Related posts

NOUVELLES ANNONCES DE ZEGHDAR SUR LE TAUX D’INTÉGRATION DANS LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE : « Atteindre 40% dans un délai de 5 ans »

courrier

Le sociologue et chercheur Nacer Djabi au « Courrier D’Algérie » : «Les chiffres officiels relatifs au chômage en Algérie sont loin de refléter la réalité»

courrier

LES DIRIGEANTS DU CLA CHEZ BELABED : Le volume horaire parmi les préoccupations abordées

courrier

ALI HAMANI, PRÉSIDENT DE L’APAB, SUR LE TRANSPORT ANARCHIQUE DES BOISSONS : «L’informel est à l’origine du problème»

courrier

LE PROJET DE LA NOUVELLE LOI EST ADOPTÉ EN CONSEIL DES MINISTRES : L’investissement fait sa petite révolution

courrier

CETTE UNITÉ DE PRODUCTION D’HUILE DE TABLE EST BLOQUÉE APRÈS L’EMPRISONNEMENT DE LA FRATRIE : Le Président ordonne la récupération de l’usine des Kouninef

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.