port-dalger

La facture d’importations entre janvier et juin 2018 en hausse : L’Algérie a déboursé 4,59 milliards usd en produits alimentaires

En période de récession économique due à la chute des prix du baril sur les marchés pétroliers, l’Algérie continue à débourser plus, même si beaucoup de produits ont été blacklistés. Ainsi, si on lit le rapport de conjoncture des Douanes, la facture d’importation des produits alimentaires a connu une légère hausse au premier semestre 2018, tirée essentiellement par l’augmentation des importations des céréales et du lait.
La facture d’importation du Groupe des produits alimentaires a atteint 4,59 milliards de dollars (mds usd) entre janvier et fin juin 2018 contre 4,43 mds usd durant la même période de 2017, soit une hausse de 153 millions de dollars (+3,45%), détaille le Centre national des transmissions et du système d’information des Douanes.
Sur les 4,59 mds usd d’importations alimentaires globales, les six principaux produits alimentaires (céréales, laits, sucre et sucreries, café et thé, légumes secs et viandes) ont été importés pour 3,335 mds usd au 1er semestre de 2018 contre 3,330 mds usd sur la même période de 2017, en hausse de 0,15%. Ainsi, la facture des céréales, semoule et farine, représentant plus de 36% des importations alimentaires de l’Algérie, a grimpé à 1,67 mds usd contre 1,47 mds usd, soit une augmentation de près de 207 millions de dollars, en augmentation de 14,07% entre les deux périodes de comparaison.
Les importations en lait et matières premières des produits laitiers ont également enregistré une hausse en s’établissant à 785,5 millions usd contre 763,52 millions usd, en hausse de près de 22 millions usd (+2,9%). En revanche, les importations pour le reste des produits alimentaires essentiels ont enregistré des baisses.
Ainsi, la facture d’importation du sucre et sucreries a diminué à 438,94 millions usd contre 585,14 millions usd, en baisse de 146,2 millions usd (-25%). Quant aux importations des viandes, elles ont reculé en s’établissant à 106,4 millions usd contre 140,03 millions usd, en baisse de 33,6 millions usd (-24,02%).
Pour les légumes secs, ils ont baissé à 147,41 millions usd contre 167,44 millions usd (-12%). De même, les importations du café et thé ont enregistré une baisse à 179,93 millions usd contre 203,96 millions usd (-11,8%). En dehors de ces six (6) principaux produits, le reste du Groupe des produits alimentaires a été importé pour 1,25 mds usd de janvier à fin juin 2018 contre 1,1 mds usd de janvier à juin 2017 (+13,4%).
Concernant les huiles destinées à l’industrie alimentaire (classées dans le Groupe des biens destinés au fonctionnement de l’outil de production), leurs importations ont augmenté à 447,02 millions usd sur les six premiers mois de 2018 contre 434,82 millions usd sur la même période de 2017 (+2,8%).
Ainsi, la facture globale du Groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l’industrie alimentaire s’est chiffrée à 5,037 mds usd au 1er semestre 2018 contre 4,871 mds usd au premier semestre 2017, en hausse de 3,41%.
Zakaria S. Loutari