industrie cinématographique

industrie cinématographique : Mise en place des mécanismes permettant la relance du 7e art

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a souligné, lundi à Alger, l’engagement du Gouvernement à mettre en place des mécanismes qui permettront d’asseoir les conditions appropriées et efficientes pour la relance d’une « véritable » industrie cinématographique, dans le cadre du renforcement du secteur cinématographique étant « une source de diversification de l’économie nationale ». Présentant le plan d’action du Gouvernement à l’APN, M. Benabderrahmane a affirmé que dans le cadre du renforcement du secteur cinématographique pour en faire un des leviers de l’économie nationale, le Gouvernement œuvre à « la mise en place de mécanismes qui permettront d’asseoir les conditions appropriées et efficientes pour le lancement d’une véritable industrie cinématographique, basée sur l’incitation à l’investissement et la libéralisation des initiatives aux fins de faire de l’Algérie un pôle de production et de tournage cinématographiques régional et international ». Le Gouvernement œuvre à promouvoir le théâtre pour qu’il devienne un espace de promotion des véritables talents », soulignant que « le théâtre doit avoir un rôle efficace dans l’Algérie nouvelle pour ancrer la culture de citoyenneté et l’amour de la patrie ». S’agissant du patrimoine culturel, il a réaffirmé l’engagement du Gouvernement à la préservation et la valorisation du patrimoine culturel aux fins de sa transmission aux générations futures et à la dynamisation de ses rôles économique, social et éducatif, faisant part de l’accompagnement de la création artistique et l’entrepreuneuriat culturel à travers la valorisation du métier de l’art et les acteurs artistiques ainsi que la promotion de l’éducation artistique dans les matières scolaires et universitaires.