Émigration clandestine : 11 jeunes, dont une femme, interceptés au large de Cherchell

Une tentative d’émigration clandestine par voie maritime d’un groupe composé de onze jeunes, dont une femme, a été mise en échec, vendredi soir au large de Cherchell, a appris l’APS de sources sécuritaires. Exploitant des informations précises faisant état de la sortie en mer d’une embarcation dans des circonstances «suspectes» au niveau de la plage Kouali, à l’est de Tipasa, une patrouille des garde-côtes a intercepté le groupe a bord d’une embarcation, de 4 mètres, à 20 000 miles au nord du large de Cherchell, précisent les mêmes sources.
Les services de la Protection civile sont intervenus pour évacuer les jeunes, âgés entre 25 et 30 ans, vers l’hôpital de Cherchell, pour y subir des examens médicaux avant de les remettre aux services de la Gendarmerie nationale afin d’enclencher une enquête judiciaire pour émigration clandestine par voie maritime. Les garde-côtes de Cherchell avaient mis en échec, le 20 juillet dernier, une tentative d’émigration clandestine de 10 jeunes dont une femme, lesquels étaient à bord d’une embarcation de pêche qui avait chaviré au large de Cherchell.
Trois personnes portées disparues avaient été déploré.
En outre, les forces maritimes avaient intercepté, le 12 juillet dernier, 9 jeunes candidats à l’émigration clandestine, au large de la plage Gouraia, à l’extrême-ouest de Tipasa.