APC

DES APC DEMEURENT BLOQUÉES 15 MOIS APRèS LES ÉLECTIONS : Développement local compromis dans 19 communes du pays

Attendre un quelconque développement local d’une Assemblée qui demeure sous un blocage administratif, pourtant élue il y a de cela 15 mois, relève de l’invraisemblable. Aujourd’hui, elles sont 19 communes à être dans cette situation malgré un nombre important dont la situation a été regelée. Interpellé jeudi à l’APN par une question d’un député au sujet de ce dossier, le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, met d’abord en avant les efforts menés par son département pour régler la situation de toutes les APC issues des élections locales de novembre 2017, qui souffrent de blocage. «La majorité de ces conflits qui concernent la désignation des vice-présidents et présidents des commissions a été réglée, en faisant prévaloir l’intérêt général sur les intérêts personnels et grâce aux efforts déployés par les autorités locales», répond le ministre, repris jeudi par l’APS, et précise : «Cette situation n’a pas influé sur le fonctionnement normal des affaires de ces assemblées». Toutefois, a révélé Bedoui, au moins 19 communes demeurent en situation de blocage, avec toutes les retards qu’ont eu à subir ces Assemblées locales en matière de développement local qui est la locomotive au développement de l’économie nationale tel que assigné dans la nouvelle orientation du gouvernement.
«Dans certaines de ces communes (moins de 19), les membres de leur assemblée ne sont pas parvenus à un accord ou une entente», a détaillé le ministre, expliquant que «les autorités locales ont appliqué les dispositions du code communal relatives au pouvoir de substitution du wali pour assurer le fonctionnement normal des services de la commune et de ses structures publiques ainsi que les prestations prodiguées par les structures et administrations publiques au citoyen».
Farid G.