palestinep2

CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE MONDIALE D’AL-QODS : Le peuple palestinien mobilisé comme un seul homme

Coïncidant avec le dernier vendredi du mois de Ramadhan, la célébration hier, de la Journée mondiale d’El-Qods a été marquée, par la mobilisation du peuple palestinien pour réaffirmer son attachement à la résistance populaire et armée contre l’occupation de l’entité sioniste, pour la libération d’El-Qods et de la Palestine et aussi par l’expression au niveau mondial du soutien indéfectible à la cause palestinienne.

Après une suspension de la célébration, de la Journée mondiale d’El-Qods, en raison de la pandémie, hier, la repression et les violations des forces d’occupation israëliennes, dès l’aube des Palestiniens, qui se sont rendus, pour la prière d’Al-Fedj, causant plus de 42 blessés, dont plus de 22 ciblés, au niveau du visage et la tête, n’a pas dissuadé les Palestiniens de se rendre à la Mosquée d’Al-Aqsa, pour la prière du vendredi et pour célébrer la journée internationale de la Sainte Mosquée. Après un acharnement de l’entité sioniste contre les Palestiniens, de la ville El-Qods occupée, de Ghaza, De Cisjordanie, et des territoires de la Palestine 48, ils étaient, dans le cadre de la résistance palestinienne au complot sioniste et ses soutiens visant à modifier les repères d’El-Qods et à imposer l’occupation comme un fait accompli, environ 250 000 fidèles ayant bravé les restrictions et les violences israëliennes, pour célébrerLaylat El-Qadr (Nuit du Destin, mercredi dernier) à la Mosquée d’ Al-Aqsa. Hier, encore, les Palestiniens, femmes, enfants, jeunes et moins jeunes ont manifesté leur volonté de résister et faire face à la politique de l’entité sioniste visant à enterrer la question palestinienne via notamment, la normalisation avec des pays arabes, dont le Maroc dont son Roi préside le Comité d’El-Qods et le maintien dans l’immobilisme, ont été plus nombreux à être présents , à la Sainte Mosquée et ses environs. Des centaines de milliers de Palestiniennes et Palestiniens ont réussi à arriver sur les lieux saints, de la Mosquée Al-Aqsa, pour leur prière du vendredi, le dernier du mois sacré qui s’achève, marquant ainsi fortement leur célébration de la Journée internationale d’El-Qods, alors que les colons sionistes ont été forcés à ne pas organiser leur marche des drapeaux, de peur des avertissements lancés par la résistance armée palestinienne.
La Journée mondiale d’El-Qods a été célébrée, hier, dans un contexte marqué par moult tentatives de l’entité sioniste d’accélérer la mise en œuvre de son projet visant à liquider la cause palestinienne, face à la détermination du peuple palestinien à libérer sa terre des griffes de l’occupant, malgré l’inertie de la communauté internationale. Dans leurs agressions et violences, tôt, hier à l’aube, les forces d’occupation de l’entité sioniste, ont usé de balles de caoutochou et des grenades lacrymogènes contre les fidèles présents à Al-Aqsa, pensant ainsi dissuader les milliers d’autres Palestiniens à se diriger vers le lieu Saint, pour la prière du Vendredi et la célébration de la Journée mondiale d’El-Qods. Les forces d’occupation ont agressé, pour la énième fois, même des enfants et des femmes, les forçant, hier à l’aube, à quitter les cours de la Mosquée Al-Aqsa, lesquelles, dès 10H, commençaient à accueillir des milliers de Palestiniens qui, par leur détermination à y être présents, hier, les restrictions de l’entité sioniste n’ont pas été d’un grand secours, pour les autorités israéliennes et les colons sionistes.  Conforté par le soutien indéfectible des peuples libres et les États souverains, le peuple palestinien a prouvé, encore une fois, hier sa détermination à ne pas abandonner   non seulement la ville sainte d’Al-Qods, mais a également réaffirmer qu’il ne reculera pas sur les fondamentaux dans sa lutte pour la dignité et la libération de la Palestine du joug colonial sioniste et de surcroît avec la tombée des masques de pays arabes ayant accourus vers Tel-aviv et déroulé le tapis rouge aux assassins des Palestiniens, depuis 1948, date de l’occupation de la Palestine. Les Palestiniens ont choisi cette année le slogan « El-Qods est le pivot » de la lutte et la libération de la Palestine et pour souligner, via notamment ce slogan, le caractère sacré de la troisième ville sainte de l’Islam, soumise à des violations sans précédent et des attaques quasi-quotidiennes de l’entité sioniste visant à judaïser et créer de nouvelles réalités sur le terrain, en modifiant son caractère historique et sa composition démographique, mais en vain.
Karima B.