anp4

Boudoukha (Skikda) : Un dangereux terroriste abattu par l’ANP

L’Armée nationale populaire a réussi, lundi dernier, à éliminer un dangereux homme armé dans la région de Boudoukha, relevant de la commune d’Aïn Kechra, à Skikda, alors que son arme a été récupérée, a-t-on appris d’un communiqué du ministère de la Défense nationale.

«Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à une opération de fouille et de ratissage menée dans la zone de Boudoukha, commune d’Aïn Kechra, wilaya de Skikda (5e Région militaire), un détachement de l’Armée nationale populaire a abattu, le 2 avril 2018, un dangereux terroriste et a récupéré un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov», précise cette source sécuritaire.
L’ANP n’a pas mis du temps à identifier l’homme armé éliminé. En effet, le terroriste dangereux en question, longtemps recherché par les services de sécurité, est reconnu sous le nom de B. Farid alias «Abou Zaraa» et lequel avait rejoint l’activité de nuisance terroriste en 1994. Dans un communiqué rendu public à ce sujet, le ministère de la Défense nationale précise : «Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à l’opération menée par un détachement de l’Armée nationale populaire dans la zone de Boudoukha, wilaya de Skikda (5e RM), le 2 avril 2018, ayant permis d’éliminer un dangereux terroriste et de récupérer un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, il a été procédé à l’identification de ce criminel. Il s’agit de B. Farid alias +Abou Zaraa+ qui avait rallié les groupes terroristes en 1994», précise le communiqué. «Cette opération s’inscrit dans la dynamique des opérations menées par nos Forces armées pour assainir notre pays du fléau du terrorisme et asseoir la sécurité et la quiétude à travers l’ensemble du territoire national», conclut la même source.
Pour rappel, ce n’est pas là le premier terroriste abattu par les forces militaires dans cette zone de la wilaya de Skikda depuis le début de l’année. Le 11 janvier dernier, deux hommes armés, identifié le lendemain sous les noms de Ch. Massaoud alias «Abou Tamim» et de Dj. Idris alias «Abou Oumeir», ont été éliminés, en effet.

Sept hommes armés neutralisés au mois de mars
Le mois de mars dernier aura été un échec cuisant pour les groupes terroristes sachant que sept éléments ont été neutralisés par l’ANP sur le territoire national, dont quatre ont été éliminés pendant que les trois autres se sont livrés aux autorités militaires. Dans un bilant de la lutte antiterroriste présenté hier par le ministère de la Défense, il est fait état aussi de la destruction «de 41 casemates et la récupération de 16 kalachnikovs, 4 fusils mitrailleurs FM, un (1) fusil mitrailleur FM-DP, un (1) pistolet mitrailleur de type G-3, trois fusils mitrailleurs PKT, trois fusils semi-automatiques de type Simonov, 4 fusils à répétition, 21 armes à feu et un pistolet automatique», a-t-on précisé. Toujours au cours de la même période, les troupes de l’ANP ont récupéré «une (1) roquette pour RPG-7, 60 roquettes, et détruit 57 grenades et 28 mines ainsi que 3 kg d’explosifs.» D’autre part, le même bilan revient sur la lutte contre les autres fléaux nuisibles au pays, parmi lesquels le trafic de drogue au niveau des frontières du pays où 44 trafiquants ont été neutralisés, avec saisie de 21 quintaux de drogue et 78 kilogrammes de kif traité et 1.232 unités de psychotropes.
Au volet contrebande, le même bilan évoque une saisie «de 57 893 litres de carburant 188,7 tonnes de denrées alimentaires, 59 groupes électrogènes, 65 marteaux piqueurs, 72 détecteurs de métaux et 226,2 quintaux, 2 518 unités et 3 149 paquets de tabac ainsi que l’arrestation de 88 contrebandiers.
R. N.