Belhimer

BELHIMER REBONDIT SUR LA RÉFORME DU SECTEUR DE LA PRESSE : « Les lois seront revues de fond en comble»

Dans un entretien accordé au site électronique d’information dzaïr-tube.com, le ministre de la Communication, Amar Belhimer, a annoncé que son département ministériel a lancé une dynamique de refonte des lois et cadre juridique qui régissent le secteur. « Dans ce cadre, plusieurs chantiers seront lancés dans les prochains jours pour organiser le marché de la publicité institutionnelle, la presse électronique et audio-visuelle et la profession de journaliste», a-t-il indiqué en substance. M. Belhimer a indiqué à ce propos que la nouvelle Constitution adoptée le 1er novembre écoulé a constitutionnalisé, dans son article 54 notamment, le droit du citoyen à une information libre. « Partant de là nous allons actualiser les lois notamment organiques qui régissent le secteur de la communication pour les mettre en adéquation avec la loi suprême qu’est la Constitution », a-t-il précisé. Dans ce cadre il a  annoncé que son département ministériel compte, bientôt, adopter un projet de loi sur la publicité qui mettra fin aux dysfonctionnements qui ont dévoyé l’effort de l’État de soutenir la presse. À cet égard il a annoncé que les lois qui régissent le secteur seront revues de fond en comble pour les adapter à la volonté du président de la République, « qui avait, dans son message adressé aux professionnels à l’occasion de la journée nationale de la liberté de la presse, insisté sur la nécessité de doter le pays, d’une presse en mesure de répondre aux aspirations des citoyens et d’accompagner l’effort de développement du pays». M. Belhimer a annoncé dans ce contexte que son département est décidé à tout mettre en œuvre pour parvenir à la généralisation de la numérisation, la révision de la loi sur l’audio-visuel et l’organisation de la presse électronique et sa domiciliation dans le domaine .dz, pour l’épargner de cyber-attaques comme celles orchestrées dernièrement à partir du Maroc. Parmi les autres chantiers évoqués par le ministre de la Communication figure celui de la carte de journaliste professionnel. Dans ce cadre, il a annoncé la mise en place d’une commission provisoire qui sera chargée de préparer l’élection d’une commission permanente qui sera chargée d’étudier l’ensemble des dossiers de demande de la carte et de les actualiser pour barrer la route devant les intrus et doter les professionnels d’un document d’identité qui leur permet de remplir leur mission dans un cadre organisé et légal. M. Belhimer a par ailleurs annoncé que dans le cadre de la mue que connait le secteur depuis quelques mois, figure la dynamique de réorganiser le secteur de l’audio-visuel pour permettre la naissance d’entreprise de  télévision de droit algérien. « Les textes de loi sont en préparation pour parvenir à légaliser l’activité des télévisions off-shore et permettre la création d’entreprises de droit algérien qui seraient régies par des lois algériennes. Il faut parvenir à l’émergence d’une presse électronique de proximité et institutionnelle car l’avenir est à la presse électronique. Nous sommes décidés à doter le secteur de lois qui lui permettront de ne plus revivre les situations de non droit comme c’était le cas lors des deux dernières décennies qui avaient permis à certains de le détourner de sa noble mission », a-t-il souligné en substance à nos confrères du site d’information dzaïr-tube.com.
Slimane Ben