Boudaoui

Alors qu’Atal s’est blessé à nouveau : Boudaoui meilleur joueur du match Nice-Lens

Le latéral droit de la sélection algérienne, Youcef Atal, a marqué son premier but avec l’OGC Nice après 16 longs mois de disette. Un but important qui a donné la victoire à son équipe en déplacement à Lens.

On jouait la 49e minute lorsque l’international algérien, décalé par Dolberg entre dans la surface, feinte un centre-tir du pied droit avant de crocheter son vis à vis et frapper du pied gauche pour marquer. Il cédera sa place deux minutes plus tard.
Et pour cause, il a contracté une blessure, visiblement aux ischio-jambiers. Si l’ancien joueur du Paradou AC inscrit son premier but de la saison en Ligue 1, il contracte en revanche sa troisième blessure en moins de six mois. Inquiétant.
Dans le même temps, la prestation de son compatriote et coéquipier au sein de cette formation de la Côte d’azur, en l’occurrence, Hicham Boudaoui, est à mettre en exergue. L’enfant de Béchar, aligné pendant l’intégralité du temps de la rencontre, a réalisé de belles statistiques qui confirment son net désir de revenir au-devant de la scène après un début de saison quelque peu raté à cause notamment d’une blessure contractée au cours de la période de préparation.
Le milieu de terrain algérien a tout simplement obtenu la meilleure note dans cette rencontre avec 7.8/10. Selon les statistiques du match, Boudaoui a réalisé 76% de passes réussies, il était également impliqué dans le seul but de la partie. Il s’est créé une occasion franche de scorer, et a gagné 8 sur 11 duels.
Absent des rangs des Verts depuis pratiquement la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations de 2019, Boudaoui semble déterminé de retrouver sa place dans l’échiquier de Belmadi. À 21 ans, il donne l’impression d’avoir réussi enfin à s’adapter avec sa nouvelle vie en France, où il en est à sa deuxième saison avec les Niçois.
Auparavant, le joueur formé au sein de l’académie du Paradou AC, a vu son niveau régresser sensiblement. L’entraineur national, qui apprécie énormément ce joueur, l’a imputé aux difficultés d’adaptation que le concerné a rencontrées à Nice, lui qui quitte l’Algérie pour aller jouer à l’étranger pour la première fois de sa carrière.
Si Boudaoui poursuit sur sa lancée, il n’est pas à écarter de le voir réintégrer les rangs du ‘’Club Algérie’’ dès le prochain stage programmé en mars 2021 et au cours duquel les protégés de Belmadi, déjà qualifiés à la CAN-2022, disputeront leurs deux derniers matchs dans les éliminatoires de cette épreuve.
Hakim S.