AADL : 1400 unités distribuées dimanche prochain à Alger

Le directeur du logement au ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri, a fait savoir qu’une opération de distribution de 1400 unités de logement de type location-vente AADL sera entamée dimanche prochain dans la capitale. Cette opération concernera les sites de Sidi Abdellah, et d’Ain El Malha.
Prévue initialement pour demain 26 juillet, cette opération a été reportée à dimanche prochain en raison de problèmes techniques, a fait savoir, hier, Kamel Nasri. Il a rappelé dans ce cadre d’idées que les souscripteurs à la formule AADL à Alger avaient bénéficié de prés de 2000 unités au cours des opérations de distribution de logements organisé le mois de Ramadhan et le 5 juillet passés.
Évoquant la question des recours déposés par les souscripteurs à l’AADL 2 de l’année 2013, il a expliqué que ceux n’ayant pas eu de réponses ont été acceptés définitivement. Ceux qui ont eu un refus négatif de la part de l’agence de l’amélioration et du développement du logement, peuvent redéposer un autre recours si, toutefois, ils fournissent des justificatifs. Le responsable au ministère de l’Habitat a rappelé, à ce propos, que la souscription au programme AADL s’est faite par internet. Les candidats avaient fait des déclarations à l’honneur de ne posséder aucun bien immobilier.
Ces déclarations avaient également concerné les revenus mensuels. Nasri a souligné que ces informations sont traitées à travers des enquêtes, en parallèle avec l’entame des opérations de payement des tranches. Cependant, poursuit-il, si ces enquêtes révèlent que le souscripteur possède un bien dans un lieu précis, ou bien ses ressources ne lui permettent pas de souscrire à cette formule, l’agence, dans ce cas, recontacte l’intéressé pour l’informer qu’il n’est plus éligible à la formule. En ce qui concerne, d’autre part, les types de recours les plus formulés, Kamel Nasri, indique que les souscripteurs veulent le plus souvent changer de site ou de type d’appartement, c’est-à-dire passer du f3 au F4. À ce propos, il a révélé, que 50% des appartements de ce programme sont de type f3 et le reste de type f4. L’agence prend en considération le choix effectué en 2013 par le souscripteur, s’il y a possibilité de changement, elle le fait, sinon ça ne sera pas possible puisque tout a été programmé au départ, dira-t-il.
Ania Nait Chalal