VOTE DANS LES BUREAUX ITINERANTS

VOTE DANS LES BUREAUX ITINERANTS : Un taux de participation de 11 % pour le premier jour

Le vote a débuté vendredi matin à 8h00 dans les bureaux itinérants de certaines wilayas du Sud, où le vote est avancé réglementairement de 48 heures, pour permettre aux électeurs de se prononcer sur le projet d’amendement de la Constitution. Le taux de participation lors du premier jour de vote est de 11 %, selon le président de l’ANIE, Mohamed Charfi, qui s’est réjoui, sur les ondes de la Chaîne 1 de la radio nationale, du ce score qui est élevé par rapport aux précédents scrutins qui « ne dépassaient pas généralement 7 % ». Selon Charfi, un total de 24 475 310 électeurs, répartis entre 13 193 centres de vote et 43 autres à l’étranger, sont appelés aujourd’hui à se rendre aux bureaux de vote. Commentant la campagne référendaire, Charfi a fait état de 1 905 rassemblements et meetings électoraux, formulant son souhait de voir les Algériens voter massivement. Concernant la non-autorisation des partis de l’opposition de tenir des meetings pour expliquer pourquoi ils refusent ce référendum, le président de l’ANIE a estimé que « la vitesse avec laquelle les lois électorales ont été élaborées a surpris le peuple et l’État, et que de ce fait certains partis de l’opposition ont dépassé les délais réglementaires impartis pour déposer des demandes pour participer à la campagne référendaire ». Pour rappel, le vote dans les bureaux itinérants dans le sud du pays se poursuivra jusqu’à aujourd’hui. Dans l’extrême Sud, 13 bureaux itinérants, déployés à travers quatre communes de la wilaya de Tamanrasset, à savoir Tamanrasset (6 bureaux), Abalessa (4), In-Salah (2) et Foggaret-Ezzoua (1), ont commencé depuis vendredi matin à recevoir les électeurs inscrits sur leurs listes. Ils s’ajoutent aux 21 bureaux itinérants où le vote a débuté  jeudi (avancement réglementaire de 72 heures) et destinés aux populations nomades et des zones éparses. Dans la wilaya d’Illizi (extrême sud-est), un (1) bureau itinérant déployé dans la commune de Bordj Omar-Idriss a commencé vendredi à accueillir ses électeurs, et vient s’ajouter aux dix bureaux itinérants déployés jeudi à travers les six communes de la wilaya. Plus au Nord, les opérations de vote ont débuté, hier, samedi, dans les six bureaux déployés à travers les trois communes frontalières de la wilaya d’El-Oued Taleb-Larbi, ben-Guecha et Douar El-Ma), a indiqué le coordinateur local de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Said Benberdi. « Tous les moyens ont été mobilisés pour le bon déroulement de la consultation référendaire », a-t-il affirmé à l’APS, en marge du départ des caravanes de bureaux itinérants depuis le siège de la délégation de l’ANIE de Ben-Guecha (Daïra de Taleb-Larbi). Des électeurs rencontrés au niveau de bureaux itinérants ont affirmé que l’accomplissement de leur devoir électoral rentre dans le cadre de la contribution à l’édification du pays, à travers le renforcement de la pratique démocratique en tant que moyen de préservation de la sécurité et de la stabilité du pays et de construction de l’Algérie nouvelle. La wilaya d’El-Oued compte un total de 22 bureaux itinérants, dont six concernés par l’avancement du vote de 48 heures et 12 autres de 24 heures, tandis que les quatre restants se déploieront  le jour du scrutin référendaire. Dans la wilaya d’Adrar, à l’extrême Sud,  le vote a aussi débuté vendredi dans neuf bureaux itinérants déployés à travers la wilaya déléguée de Bord Badji-Mokhtar, dont deux à Timiaouine,  où sont inscrits 5 669 électeurs. Accompagnés des représentants de l’ANIE, les bureaux de vote itinérants sont déployés et organisés dans le respect strict des consignes sanitaires de prévention du coronavirus (Covid-19), dont le port obligatoire de la bavette et le respect de la distanciation physique.
H. M.