??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Un conseiller du Président au chevet de Lakhdar Bouregaâ

Abdelhafid Allahoum, conseiller du président de la République, a rendu visite hier, au moudjahid Lakhdar Bouragaâ et à son épouse, hospitalisés à Alger suite à leur contamination au Covid-19. En présence de la famille du moudjahid, le conseiller du président de la République s’est enquis, auprès des médecins, de l’état de santé de l’ancien commandant de la wilaya IV historique et de son épouse. Allahoum a, à cette occasion, souhaité au moudjahid Bouragaâ ainsi qu’à sa femme prompt rétablissement, les assurant de toute sa sympathie.
Admis depuis une dizaine de jours à l’hôpital de la Sûreté nationale (Les Glycines), Lakhdar Bouragaâ (87 ans) et son épouse sont pris en charge par un staff médical spécialisé.

Le moudjahid Said Hamrouche n’est plus
Le moudjahid Said Hamrouche, l’un des révolutionnaires de la wilaya II historique (nord- constantinois), décédé hier à l’âge de 89 ans, a été inhumé après la prière d’El Asr, au cimetière central de Constantine en présence des Moudjahidine de la région, de ses proches, de responsables locaux et d’une foule de citoyens. Le défunt, communément appelé à Constantine « Ami Essaid », est décédé samedi matin dans son domicile au quartier Belle vue, ont indiqué ses proches. Selon les témoignages de Moudjahidine, le défunt, fils de Chahid et frère de l’ancien chef du Gouvernement Mouloud Hamrouche, était l’un des amis proches du chahid Zighoud Youcef (commandant de la wilaya II historique). Le défunt avait plusieurs contributions sur la wilaya II historique s’agissant, notamment de l’organisation de l’Armée de libération nationale (ALN) durant la Révolution, a-t-on noté.

Plus de peur que de mal pour Mohamed Farès
L’international algérien Mohamed Farès a repris les entraînements samedi avec son club la Lazio, après avoir été testé négatif au coronavirus en compagnie de plusieurs autres joueurs, ont rapporté des médias italiens. La Lazio Rome, qui avait déjà disputé mercredi son match de Ligue des champions à Bruges avec un effectif décimé, a annoncé plus tôt la mise en quarantaine de son équipe après des tests positifs au Covid-19 vendredi. Le club n’a pas précisé le nombre ni l’identité des joueurs testés positifs mais c’est la première fois qu’il confirme explicitement des cas de Covid-19 dans son effectif après avoir évoqué dans la semaine des tests « douteux ». Vendredi, plusieurs joueurs avaient manqué à l’appel aux entraînements, dont Mohamed Farès et certains médias ont avancé une positivité au coronavirus. Mais les tests effectués samedi ont permis à l’entraîneur Simone Inzaghi de récupérer huit joueurs à la veille du match contre le Torino, dont Farès et le buteur Ciro Immobile qui se sont entraînés normalement avec le groupe. Le latéral gauche algérien a même été testé dans l’équipe-type qui affrontera le « Toro » dimanche en déplacement pour le compte de la 6e journée de Serie A.

Maroc : un gardien de prison égorgé par un détenu
Les Marocains n’en reviennent toujours pas. Un terroriste nouvellement incarcéré, se réclamant de Daech*, vient d’égorger un jeune gardien à la prison de haute sécurité de Tiflet II près de Rabat. La vidéo de cet abominable crime a fuité et créée une véritable onde de choc sur la Toile. Analyse. Les images sont effroyables. Mardi 27 octobre, le soir tombait sur la prison de haute sécurité Tiflet II quand Habib El Herrass était en train de reconduire Abderrazak A. au cachot numéro 10. Le jeune gardien savait ce nouveau prisonnier extrêmement dangereux puisque classé A (catégorie des détenus les plus redoutables). Mais au vu de la docilité qu’il affichait, le surveillant pénitentiaire était loin de se douter de son plan macabre. Arrivé devant la porte bleue de sa cellule d’isolement, celui que l’on surnomme «Lhaych moul triporteur» (le sauvage au triporteur), en raison d’un tricycle qu’il utilisait pour vendre du poisson, a sorti un morceau de fer qu’il cachait sous sa manche. En un éclair, il a frappé le gardien violemment à la gorge, l’a mis à terre et l’a traîné à l’intérieur du cachot où il l’a séquestré. Filmée par les caméras de vidéosurveillance, cette scène insoutenable de moins d’une minute a fuité mercredi dernier, sur les réseaux sociaux. Elle continue à horrifier les internautes marocains qui la partagent massivement.

Un Saoudien fonce avec sa voiture sur la Mosquée Al-Haram
Un homme de nationalité saoudienne a été arrêté à La Mecque après avoir foncé, dans la soirée de vendredi dernier, en voiture sur les portes de la mosquée al-Haram, rapporte Saudi Press Agency. Selon les autorités, il se trouvait dans un «état anormal» au moment de son interpellation. Aucun blessé n’est à déplorer. L’automobiliste a enfoncé les portes de la grande mosquée al-Haram à La Mecque, selon l’agence de presse Saudi Press Agency et une vidéo des faits qui circule en ligne le montre en train de passer à travers les barrières de sécurité avant de finir sa course à l’entrée du bâtiment. Il a été placé en garde à vue. La voiture a «fait une embardée en roulant à grande vitesse sur l’une des routes entourant la cour sud de la grande mosquée» avant de s’écraser, a indiqué un représentant de La Mecque, Sultan al-Dosari, soulignant que personne n’avait été blessé.