Tramway d’Alger : perturbation du trafic à Dergana

Le tramway d’Alger a enregistré jeudi matin des perturbations du trafic entre les deux stations de Dergana-centre et de la fac de cette ville « pour des raisons indépendantes de notre volonté », a indiqué la Société d’exploitation des tramways (SETRAM) dans un communiqué. Le trafic sur la ligne du Tramway reliant les stations de Dergana-centre et de la fac de cette cité relevant de la commune de Bordj El Kiffan (Alger-Est) a enregistré jeudi matin à 05:30 des perturbations pour des « facteurs externes », a précisé la source, ajoutant que le trafic a été maintenu entre les deux stations d’El-Annassers et de Café Chergui.

Oran : découverte d’une fresque géante du peintre français François Fauck
Une fresque géante du peintre français François Fauck, qui a vécu en Algérie dans les années 1950, a été découverte à Oran, sur le mur d’un local appartenant à une entreprise publique, a-t-on appris de la direction de la Culture. Il s’agit d’une œuvre de 29 mètres de long et de 6 mètres de large, réalisée sur le mur d’un local servant pour le contrôle technique de véhicules appartenant à la Sonelgaz, dans le quartier El Emir Abdelkader à Oran, a constaté jeudi l’APS.
Le chargé de la communication de la direction de la Culture, également membre d’une commission mise sur pied pour étudier les possibilités de valorisation de cette fresque, Noré Mekhessi, a précisé que la même direction a appris l’existence de cette fresque, durant le Salon des arts plastiques, organisé récemment à Oran. « Un des artistes participant à cet évènement a signalé l’existence d’une fresque, signée par l’artiste François Fauck sur un grand mur d’un garage de contrôle technique des véhicules », a indiqué le même responsable, ajoutant que des spécialistes ont été dépêchés sur les lieux pour identifier avec exactitude cette œuvre d’art qui date des années 1950. La même commission a effectué, depuis, plusieurs visites. Elle étudie aujourd’hui les possibilités de restaurer la fresque, qui a subi certaines dégradations, et de son déplacement vers un autre lieu où elle serait mieux valorisée et plus visible. Réalisé selon les anciennes techniques avec de l’argile et en bas relief, l’œuvre représente plusieurs motifs et les douze signes du Zodiaque. S’agissant des perspectives, Noré Mekhessi a indiqué, qu’il s’agit d’abord de déplacer la fresque, de la restaurer et de compléter certaines parties manquantes, avec le concours d’artistes spécialisés. Il s’agira ensuite de la placer dans un lieu visible pour mieux la valoriser.
« L’esplanade du nouveau stade olympique à Belgaïd figure parmi les propositions de placement de cette valeureuse fresque », a-t-il avancé. François Fauck, peintre français, est né à Lille en 1911 et décédé à Paris en 1979. Ses œuvres se rattachent au mouvement pictural de la « Réalité Poétique ». Durant son séjour en Algérie où il a vécu durant deux décennies, dans les années 50 et 60, il a peint des paysages de plusieurs villes du pays comme Alger, Oran, Tlemcen, Constantine et le Sud.

El Bayadh : fermeture temporaire des marchés de bétail pour prévenir la propagation de la fièvre aphteuse
La wilaya d’El Bayadh a décidé la fermeture pour une durée d’un mois des marchés de bétails pour éviter la contamination des bêtes et la propagation de la fièvre aphteuse. Le wali d’El Bayadh, Mohamed Djamel Khenfar, a indiqué mercredi soir à l’APS, que cette mesure temporaire a été prise pour écarter tout risque de contamination du bétail par la fièvre aphteuse et la propagation de cette zoonose. De son côté, le directeur par intérim des services agricoles, Saad Lahouari, a indiqué que la wilaya d’El Bayadh compte 9 marchés de bétail dont trois de grande envergure, ceux de Bougtob, El Bayadh et Labiod Sidi Cheikh. Les six autres, de moindre importance, sont implantés à Ghassoul, Brezina, El Mahra, Regassa, Tousmouline et Boualem. Le même responsable a précisé que cette mesure a été prise après l’apparition de quelques cas suspectés de cette maladie. Les services concernés attendent les résultats des analyses vétérinaires effectuées. Par mesures préventives, les services de l’inspection vétérinaire de wilaya ont entamé, mercredi, une vaste opération de vaccination du cheptel contre la fièvre aphteuse. Quinze vétérinaires ont été mobilisés et un quota de 50.000 doses de vaccin a été dégagé à cet effet.

Annaba : examen médical pour 19 candidats à l’émigration clandestine interceptés en mer
Des examens médicaux ont été prodigués à 19 candidats à l’émigration clandestine interceptés au large de la mer d’Annaba par les unités des Gardes côtes, a-t-on appris jeudi auprès de la direction de la Protection civile. Agées entre 16 et 34 ans, les personnes interceptées, dont l’état de santé « est bon », sont issues des wilayas de Guelma et d’Annaba, a indiqué la même source. Il est à noter que les 19 personnes arrêtées seront présentées devant le procureur de la République près la Cour d’Annaba pour tentative d’émigration clandestine.

Cinq passeurs spécialisés dans le trafic de migrants clandestins arrêtés à Oran
Le wali d’Oran, Mouloud Chérifi, a annoncé jeudi l’arrestation de cinq passeurs faisant partie de réseaux spécialisés dans le trafic de migrants clandestins. Lors d’un point de presse, organisé au niveau de l’unité principale de la Protection civile d’Oran, le wali a annoncé l’arrestation de cinq passeurs, condamnant avec force « ces commerçants de la mort ». Il a déploré le drame en mer qui a endeuillé des familles entières, le 18 décembre dernier, suite à l’incendie déclaré dans une embarcation transportant à son bord 29 personnes. Selon le bilan des interventions de la Protection civile, 9 personnes ont été secourues, 8 cadavres ont été repêchés en mer tandis que 12 personnes, sont toujours portées disparues. Dans ce contexte, le wali a salué le travail des éléments de la Protection civile, ceux des unités du groupement territorial des gardes-côtes et les services de la Gendarmerie nationale, qui ont mobilisé l’ensemble des moyens matériels et humains, pour secourir neuf rescapés et repêcher huit corps sans vie. Après avoir rappelé la mise en place d’une cellule de crise pour suivre les opérations de recherche, Mouloud Cherifi a salué le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales pour l’appui apporté en moyens matériels et humains ayant permis de renforcer les opérations de recherche menées avec les wilayas limitrophes (Chlef, Mostaganem, Aïn Témouchent, Chlef ) ainsi que les associations et les bénévoles.

Le gouvernement palestinien interdit les produits agricoles israéliens
Le gouvernement palestinien a décidé jeudi d’interdire l’entrée de toutes sortes de fruits, légumes et volailles en provenance d’Israël dans les marchés palestiniens, invitant le public et les commerçants à coopérer pour le succès de cette décision. Cette décision vient en réponse à l’interdiction par l’occupant israélien des importations de produits palestiniens sur les marchés israéliens. Le gouvernement palestinien a déclaré, dans un communiqué suivant sa réunion hebdomadaire, qu’ »au regard de la décision unilatérale israélienne d’interdire l’entrée de fruits et légumes palestiniens sur les marchés israéliens, le gouvernement a décidé de bannir tous les fruits, légumes et volailles israéliens ». Le gouvernement a indiqué que cette décision était « en ligne avec le principe de protection des produits locaux et des agriculteurs palestiniens, et avec la politique gouvernementale de soutien à la résilience des agriculteurs ». Selon les données officielles, les exportations de légumes palestiniens vers le marché israélien en 2017 ont atteint près de 56 millions de dollars, et les exportations de fruits ont dépassé les cinq millions de dollars. En 2016 déjà, le gouvernement palestinien avait interdit l’importation de produits laitiers et viandes israéliens en réponse à une décision similaire d’interdire les produits palestiniens.