Tipasa - la dépouille d'un jeune mort par noyade retrouvée après 10 jours de recherches

Tipasa : la dépouille d’un jeune mort par noyade retrouvée après 10 jours de recherches

Le corps sans vie du jeune Aymene, disparu en mer à Tipasa, a été retrouvé, dimanche dernier, par les plongeurs de la protection civile, à la plage Benaouda, à l’ouest de la wilaya, après dix jours de recherches, a indiqué un communiqué de la direction locale de la protection civile. Selon le document, le corps inerte du jeune homme âgé de 21 ans, originaire de Blida et qui a disparu au large de la plage Benaouda, a été retrouvé dimanche matin par les plongeurs de la protection civile, qui l’ont transféré à la morgue de l’hôpital de Tipasa. Les recherches pour retrouver le jeune Aymene ont débuté le 11 juin courant, immédiatement après le signalement de sa disparition. Les services de la protection civile de Tipasa ont mobilisé, pour ce faire, tous les moyens humains et matériels nécessaires, avec l’installation, sur place, d’un centre opérationnel avancé, durant toute la période des recherches. Aymene Bouleghbar était parti vendredi 11 juin à la plage Benaouda avec ses amis et n’avait plus donné signe de vie depuis, rappelle-t-on.

Décès de la journaliste et présentatrice de Canal Algérie Wafa Meftah Rezki
La journaliste et présentatrice de Canal Algérie, Wafa Meftah Rezki, est décédée, dimanche soir à Alger, à l’âge de 42 ans, des suites d’une longue maladie, a-t-on appris auprès de sa famille. Elle sera inhumée ce lundi après la prière du dohr au cimetière de Garidi, à Kouba. La défunte qui a intégré la rédaction de Canal Algérie en 2004, a animé plusieurs émissions dont «C’est le week-end, Un air de famille, Bien être, Bonjour d’Algérie, TV Rama», et sa dernière émission «Paroles de femmes» En cette douloureuse circonstance, le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer, «présente ses sincères condoléances à la famille et collègues de la défunte». Le directeur général de l’EPTV, Chaâbane Lounakel et l’ensemble des travailleurs de la télévision algérienne tout en présentant leurs condoléances également à la famille de la défunte et ses proches, expriment leur profonde sympathie en cette pénible circonstance.

Deux personnes meurent électrocutées sur le quai entre la gare de l’Université de Bab Ezzouar-El Harrach
Deux personnes, effectuant des travaux de maintenance au niveau du quai de la gare de train entre l’Université de Bab Ezzouar et la gare d’El Harrach, ont trouvé la mort, lundi matin, par électrocution produite par une ligne de haute tension, a indiqué le chargé de communication à la direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger. Vers 10h48, deux ouvriers sont morts électrocutés par une ligne de haute tension au niveau du quai de gare de l’Université de Bab Ezzouar vers la gare d’El Harrach (Est d’Alger), a indiqué le chargé de communication à la direction de la Protection civile, le Lieutenant Khaled Benkhalfallah. Selon la même source, il s’agit de K.A, 59 ans et d’A.H, 42 ans, qui exécutaient des travaux de maintenance dans la gare. M. Benkhalfallah a affirmé que les corps sans vie des deux victimes seront transportées à la morgue du cimetière d’El Alia, dès la fin de l’enquête des services concernés.

Saisie de munitions et d’une arme à feu de 5e catégorie à Hed S’hari (Djelfa)
Des munitions, une arme à feu de 5ème catégorie de fabrication artisanale et des drogues ont été saisies par les éléments de la police judiciaire de la sûreté de daïra de Hed S’hari (90 km au nord de Djelfa), a-t-on appris dimanche auprès de la cellule de communication de ce corps de sécurité. Cette opération a été réalisée, en début de semaine, suite à une perquisition effectuée au domicile d’un suspect âgé d’une quarantaine d’années, ayant abouti à la découverte d’une arme à feu de 5ème catégorie de fabrication artisanale, près d’un kilogramme de poudre à fusil, 10 unités de projectile en métal et 148 cartouches, a indiqué à l’APS le chargé de communication auprès de la sûreté de wilaya, le commissaire de police Saad Fités. La fouille du domicile a également donné lieu à la découverte et à la saisie de comprimés psychotropes et d’une plaquette de drogue d’1,6 g, a-t-il ajouté.
Le suspect a été présenté devant le procureur de la République près le tribunal d’Ain Ouessara, lequel a transmis le dossier de l’affaire au juge d’instruction. Ce dernier a émis un mandat de dépôt à son encontre.

L’avion d’El-Kadhafi rentre au bercail !
Le Premier ministre libyen Abdelhamid Dbeibeh a annoncé, dimanche, que son pays, la Libye, a récupéré l’avion présidentiel l’A340, saisi en France depuis 7 ans. «Aujourd’hui, notre avion nous revient et nous sommes heureux, sereins et en sécurité dans nos maisons et dans notre pays», a déclaré Dbeibeh.
«C’est un avion qui appartient au peuple libyen, un avion présidentiel, qui a été saisi de force depuis 2014», a précisé le Premier ministre libyen. Et de souligner : «Cet avion est très important pour la souveraineté libyenne, ainsi que par sa valeur historique».
Abdelhamid Dbeibeh a ajouté que l’avion se trouvait en France, sous prétexte de «mesures techniques et financières, et nous nous sommes efforcés de le restituer en raison de son importance».

Tiaret : saisie de plus de 9.300 comprimés de psychotropes et trois arrestations
Les éléments de la compagnie de la gendarmerie nationale de Sougueur (wilaya de Tiaret) ont opéré, dernièrement, la saisie de 9.300 comprimés psychotropes et l’arrestation de trois personnes, lors de deux opérations distinctes dans la commune d’Aïn Dheb, a-t-on appris dimanche de ce corps de sécurité.
Le commandant de la compagnie de la gendarmerie nationale de Sougueur, Adel Zerki a indiqué que l’exploitation d’informations faisant état d’une personne tentant de faire passer une quantité de comprimés psychotropes dans le but de leur commercialisation, a permis l’arrestation de deux personnes à bord d’un véhicule et la saisie de 7.349 comprimés de psychotropes soigneusement dissimulés dans un véhicule.
La seconde opération a conduit à l’arrestation d’une femme à bord d’un bus de transport de voyageurs en possession de 2.045 comprimés psychotropes.

Un enfant meurt carbonisé dans un incendie d’un camion à Béchar
Un enfant âgé de 11 ans est mort carbonisé dans un incendie qui s’était déclaré samedi après midi à l’intérieur du conteneur d’un camion de livraison de denrées alimentaires au niveau du quartier de «Zaouïa» au nord de la commune de Béchar, a-t-on appris dimanche auprès de la cellule de communication de la direction de la Protection civile (PC). La victime de cet incendie a été transportée carbonisée vers le service des urgences médico-chirurgicale (UMC) de l’hôpital «Tourabi Boudjemaa», au chef-lieu de wilaya, a-t-on précisé . Cinq (5) autres personnes, qui se trouvaient à l’intérieur du même conteneur, ont été gravement brûlés suite à cet incendie, et qui ont été évacuées également vers la même structure de santé pour recevoir les soins nécessaires, a-t-on signalé. Une enquête a été ouverte par les services compétents pour déterminer les circonstances exactes de ce drame et faire la lumière notamment sur la présence des six (6) personnes dans le conteneur qui a été fermé au moment du déclenchement de l’incendie à l’intérieur, selon la même source.

Trois décès et 181 blessés sur les routes en 24 heures
Trois (03) personnes ont trouvé la mort et 181 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus à travers différentes régions du pays durant les dernières 24 heures, selon un bilan publié lundi par la Protection civile. Le bilan de la Protection civile fait état également de trois cas de décès par noyade, à travers les wilayas d’Oran, Tipaza et Blida. Les unités de la Protection civile sont intervenus pour évacuer le corps d’un jeune homme de 23 ans, décédé noyé à la plage El Kebir commune de Marsat El Hadjadj dans la wilaya d’Oran et pour repêcher le corps d’un autre jeune homme de 22 ans, décédé noyé à la plage Ben Aouda dans la commune de Tipaza. A Blida, les unités de la Protection civile sont intervenus pour repêcher le corps d’un jeune homme de 26 ans, de nationalité africaine, décédé noyé dans une retenue collinaire à la forêt Guerou dans la commune de Soumâa.