Chengriha

SAÏD CHENGRIHA, DEPUIS LA 4E RÉGION MILITAIRE À OUARGLA : « L’Algérie n’acceptera aucune menace, ni se soumettra à quiconque »

Après avoir participé durant la semaine dernière à la Conférence de Moscou sur la sécurité internationale, le général de corps d’Armée Saïd Chengriha, Chef d’état-major de l’ANP, renoue avec les sorties sur le terrain dans son pays. Hier, depuis la 4e Région militaire à Ouargla, où il a entamé une visite de travail et d’inspection, revient sur les faits et méfaits d’insécurité dans la région et leurs conséquences funestes sur l’Algérie. L’occasion pour Saïd Chengriha de répondre par un discours ferme, qui retrouvera une riposte sur le terrain de combat si besoin est, à toutes velléités d’atteinte à l’intégrité territoriale, et la stabilité et l’unité nationales. Sur ce, Chengriha appelle l’ANP à « redoubler de détermination afin de consentir davantage d’efforts, en particulier au regard de la conjoncture sécuritaire instable que vit notre région, afin d’atteindre les plus hauts degrés de disponibilité opérationnelle des unités déployées en territoire de compétence et de s’acquitter convenablement des missions assignées, aussi bien dans la poursuite du mode d’anticipation des menaces émanant de notre entourage direct », ajoutant que « dans le cadre du renforcement et de l’ajustement continu des dispositifs opérationnels en charge de la protection et la surveillance de nos vastes frontières et de mettre en échec les opérations d’infiltration d’armes et de terroristes, ainsi que la lutte contre les différentes formes de trafic qui ronge l’économie nationale, ceci, outre la lutte contre la criminalité organisée et l’émigration clandestine. » Cette détermination et cette volonté à consentir davantage d’effort au service de l’intégrité de la nation s’accroitront quand le militaire prend conscience des menaces et des dangers qui entourent son pays et qui sont le résultat de la situation sécuritaire délétère et chronique qui s’exacerbe de plus en plus en raison de la course internationale pour l’hégémonie, et des ingérences militaires exogènes, ce qui aggrave la situation sécuritaire régionale, déjà détériorée, induisant par conséquence à des contextes qui impactent notre sécurité, notamment en favorisant les conditions idoines pour alimenter le terrorisme et ses ramifications, à l’image de la criminalité organisée multiforme et transfrontalière ».
À propos de la position de l’Algérie sur les conflits dans la région, comme au Mali et en Libye, Chengriha a rappelé « les démarches de l’Algérie » allant dans le sens de soutenir toutes les initiatives internationales, visant à restaurer la sécurité et la stabilité dans les pays du voisinage. « Partant de sa position de pays pivot dans la région, l’Algérie a, de tout temps, œuvré à soutenir toutes les initiatives internationales, visant à restaurer la sécurité et la stabilité dans les pays du voisinage », a-t-il assuré, avant de mettre en garde que « l’Algérie n’acceptera jamais de menace, quelle que soit la partie qui la profère ni se soumettra à quiconque, quelle que soit sa puissance. Ainsi, nous mettons en garde ces parties et toute personne poussée par son esprit maladif et sa soif de pouvoir, contre l’atteinte à la réputation, la sécurité et l’intégrité territoriale de l’Algérie. Qu’ils sachent tous que la riposte sera féroce et résolue et que l’Algérie, forte de sa vaillante armée et son peuple révolutionnaire et combattant à travers les temps, ancrée grâce à sa glorieuse histoire, est plus noble pour qu’elle soit ébranlée par des aliénés et des téméraires. »
Chemin faisant, Chengriha dira qu’il « apparait la nature des défis qu’il vous appartient de relever, vous les cadres et personnels de la 4e Région militaire, voire tous les personnels de l’Armée nationale populaire, en œuvrant inlassablement et avec plus de détermination à assimiler les exigences de s’adapter efficacement à toutes les évolutions et les changements militaires accélérés, à caractère géostratégique et géopolitique. Ce sont là des objectifs suprêmes qui requièrent de nous tous, que nous continuions à consentir davantage d’efforts soutenus et constants sur tous les plans, afin de pouvoir réaliser les attentes de notre armée et notre pays, à savoir principalement l’exécution scrupuleuse voire exemplaire, en toute circonstance, des nobles et sensibles missions assignées à nos forces armées, conformément à la politique de défense nationale et l’exigence du renforcement de ses bases et ses fondements ».
Enfin, le Chef d’état-major a transmis les remerciements et la reconnaissance du président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, pour « les incommensurables efforts laborieux » consentis par les personnels de l’ANP  et les différents services de sécurité, lors de la sécurisation réussie de l’organisation des législatives du 12 juin.
F. G.