9.9 C
Alger
27 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
À LA UNE

RONGE PAR LA JALOUSIE A CAUSE DU PROJET MINIER DE GARA DJEBILET : Le Makhzen et sa piètre convoitise 

L’un des plus grands, si ce n’est le plus grand projet minier de l’Algérie indépendante, le gisement de fer de Gara Djebilet continue  à faire grincer des dents le Makhzen. 

Rongé par la jalousie maladive depuis le lancement en fanfare de l’exploitation de la mine de Tindouf, dont le président Abdelmadjid Tebboune était l’artisan et le maitre à bord d’ailleurs, le « voisin » de l’ouest nous fait sortir à nouveau l’histoire fantaisiste des … frontières. Il vocifère à qui voudrait bien l’entendre que cette région du Sud algérien lui aurait été volée par l’Algérie. Rien que ça ! Pourtant,  partie intégrante de notre territoire chèrement payé par le sang d’un million et demi de chouhada et fermement défendu en toute souveraineté. 

Perdu dans ses illusions et aveuglé par ses lubies, et pour mieux se donner de la voix, Rabat convoque la vieille histoire de 1972 dont il dépoussière l’accord algéro – marocain portant sur la création d’une joint-venture en vue d’une exploitation de la mine de Gara Djebilet. Mais 50 ans après, faut-il savoir que beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Si maintenant le Makhzen et tous les hérauts qui reprennent sa logorrhée depuis qu’il a perdu la « guerre des sables » faite à l’Algérie en 1963, se savent faire fausse route au sujet d’un projet caduc. Car, nul ne peut remettre en cause la force du droit international qui reconnait à l’Algérie la paternité de ses frontières, dont  Tindouf tout comme les richesses dont regorge son sous-sol, est partie intégrante. Voilà une réalité qui continue à perturber le sommeil des dirigeants marocains, surtout depuis la mise sur les rails du mégaprojet de Gara Djebilet. 

On aura tout vu et entendu de la part du Makhzen. Son aveuglement l’a poussé à franchir toutes les lignes rouges quitte à toucher, donc, aux frontières, comme vient de le faire, pour lui, le prétendu historien Bernard Lugan, un natif de Meknès bercé dans les milieux de l’extrême droite et se nourrissant de leurs thèses anti-algériennes. C’est un gars qui ne porte pas l’Algérie dans le cœur, loin s’en faut ! En effet, dans une tribune qui sent le roussi publiée par le très hostile site d’information « le 360.ma », cet algérophobe présente son employeur, le Maroc, comme « victime des amputations territoriales coloniales, le Maroc n’a jamais eu de position maximaliste concernant cette question. » Au-delà du fait que Rabat n’a pas à réclamer ce qui ne lui appartient pas – point barre ! – ce propos est truffé de mensonges lorsque l’on sait que depuis 1963, le Makhzen emploie tous les moyens belliqueux contre l’Algérie en vue de la déstabiliser. 

Dès lors, mettre le Maroc dans la peau d’une victime et le présenter comme un pacifiste qui recherche la paix est tout juste le contraire de ce qui anime, réellement, celui qui a fait alliance avec le diable sioniste. Pour le reste, sa politique d’extension au Sahara occidental en dit long sur la véritable nature du régime marocain. C’est peu dire d’un régime qui pousse des aboiements à chaque fois que l’Algérie franchisse un nouveau pas vers l’avant, elle qui s’est tournée résolument vers le développement à travers l’exploitation, n’en déplaise à son ennemi de l’ouest, de toutes ses ressources naturelles. Celles puisées dans ses propres terres et non pas volées comme le fait le Maroc dans les territoires sahraouis occupés. Voilà qui est dit ! 

Farid Guellil

Related posts

ALGÉRIE – INDONÉSIE : Les détenteurs de passeports diplomatiques et de service exemptés de visa

Redaction

ALORS QUE LE REPRESENTANT SOUDANAIS à L’ONU CONFIRME L’INGERENCE FUNESTE DE CE PAYS DANS LES AFFAIRES DU SOUDAN : « Les Émirats mènent une guerre contre l’Algérie »

Redaction

SUIVI STRICT ET COORDONNÉ DE L’APPROVISIONNEMENT DU MARCHÉ NATIONAL : Zitouni présente son plan « Ramadhan »

Redaction

LES MANIFESTATIONS DÉNONÇANT LES CRIMES SIONISTES EN PALESTINE PRENNENT UNE DIMENSION MONDIALE : Le monde libre condamne Israël 

courrier

FIAT PRÉSENTE SON DERNIER BIJOU À 3 699 000 DA : « Titano » fait sensation en Algérie

Redaction

OCTROI DU FONCIER INDUSTRIEL DESTINÉ À LA RÉALISATION DE PROJETS D’INVESTISSEMENT : Tebboune exige la levée des obstacles

Redaction