sidatip4

MOHAMED SIDATI, REPRÉSENTANT DU FRONT POLISARIO EN FRANCE : « Le Maroc n’a récolté que des revers diplomatiques »

e représentant du Front Polisario en France, Mohamed Sidati a affirmé, jeudi, que l’occupant marocain n’avait récolté de son « déchainement » et de son « impulsivité » que « des revers diplomatiques », ajoutant que le refus par Washington de mener les manœuvres militaires « African Lion » dans des parties des territoires sahraouis occupés, « est un coup dur pour le régime d’occupation ». Dans une déclaration à l’APS, M. Sidati a indiqué que le Maroc « vit désormais un isolement international, en raison de ses politiques irréfléchies » et de ses « tentatives » d’exercer un chantage sur de grands pays, pour leurs positions de soutien à la légalité internationale au Sahara occidental. Les pays sur lesquels le régime du Makhzen misait en vue d’étendre sa prétendue souveraineté sur les territoires sahraouis occupés, lui tournent aujourd’hui le dos, en raison de ses attitudes « irraisonnables ». Pour le diplomate sahraoui, « la tension, l’escalade et la menace ne paient plus », relevant que « l’hystérie sans précédent » qui s’est emparée du Maroc, en raison de l’accueil par l’Espagne du Président sahraoui pour des soins, n’a fait que renforcer l’attachement du Gouvernement espagnol « à la légalité internationale, en vue du règlement du conflit au Sahara occidental ». Selon M. Sidati, le régime du Maroc a essuyé « un revers retentissant », lorsque plusieurs États, comme l’Espagne, voire même la France, l’Allemagne et l’Union européenne (UE), ont refusé de suivre la voie de Trump et lui reconnaitre sa prétendue souveraineté sur le Sahara occidental. Le diplomate sahraoui a relevé que « le monde connait désormais la vérité du régime marocain, comme un régime d’occupation expansionniste qui n’hésitera pas à sacrifier son peuple dans l’objectif de tirer des acquis politiques ». Il a estimé que le fait que le régime marocain ait misé sur l’entité sioniste est déjà un « pari perdu » qui prouve « l’état de tourmente » que vit le Makhzen, ce qui l’a poussé, a-til dit, à troquer la cause palestinienne bien que cette dernière soit une cause centrale pour le peuple marocain qui est hostile à l’occupation sioniste et se solidarise entièrement avec le peuple palestinien. Rappelant que les Marocains considèrent la normalisation comme « un pacte avec le diable », le diplomate sahraoui a indiqué que l’objectif de l’alliance maroco-sioniste est une conspiration contre la région du Maghreb tout entière. Il a également cité le quotidien français « le Monde » qui a appelé les pays européens à être fermes avec le régime marocain car c’est un « régime totalitaire », ajoutant que la France a tenté de drainer un appui au Maroc au sein des pays de l’UE, mais « ses chantages et ses actes ont démontré qu’il n’est plus digne de confiance ». Concernant le démenti du Département de la Défense des États-Unis d’exécuter des exercices militaires dits « African Lion » sur des parties des territoires sahraouis occupés comme annoncé le weekend dernier par Rabat, le diplomate sahraoui a affirmé que le communiqué du Pentagone a donné un coup dur au régime de l’occupant marocain et un nouveau revers à la diplomatie de la propagande et des mensonges ».
M. B.