11.9 C
Alger
2 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

MOHAMED ABDELHAFID HENNI À PROPOS DU NOUVEAU PROJET SUR LES FORÊTS : « Les textes d’application sont prêts »

Intervenant, hier, devant les membres de l’Assemblée populaire nationale au deuxième jour des travaux en séance plénière consacrés à la présentation et le débat du projet de loi relatif aux forêts et au patrimoine forestier, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, est revenu sur ce projet ainsi que sur nombre de questions soulevées par les députés.
Dans ce cadre, le ministre a affirmé à l’occasion que le nouveau projet est d’une grande importance de fait qu’il apporte une nouvelle vision sur l’ouverture économique à travers les programmes de développement, assurant que toutes les préoccupations en rapport avec le secteur soulevées par les députés seront prises en considération, car, ajoute-t-il, toutes ces interventions allaient contribuer à consolider et renforcer ce projet pour servir au mieux notre pays.
Le premier responsable du département de l’agriculture a fait savoir, dans ce sens, que les textes d’application relatifs à ce projet de loi et qui sont au nombre de 18 sont prêts. Ces textes, explique- t-il, seront présentés devant le secrétariat général du gouvernement, annonçant, par la même, la tenue de séances de travail avec la présence d’un rapporteur de l’APN et les directions générales des forêts pour expliquer le projet et les textes d’application.
S’agissant de la stratégie nationale pour assurer la bonne gestion du secteur, le ministre a indiqué qu’il a été procédé à une numérisation généralisée qui touche tous les volets liés au secteur comme les terres et la production agricoles, ainsi que les espaces forestiers, et ce, en collaboration avec les services spécialisés comme le Cadastre.
Concernant les ressources humaines et matérielles dont dispose le secteur des forêts, le ministre a rappelé qu’un budget de plus de 3,4 milliards a été alloué pour une durée de deux ans, évoquant la mobilisation de 340 véhicules d’interventions rapides, et 14 camions citernes. Pour les moyens humains, l’intervenant a fait savoir que le secteur a mobilisé 7000 agents forestiers relevant de la direction des forêts, 15, 000 éléments de la Protection civile en sus d’autres ouvriers.
Le ministre a fait état également d’une convention avec le ministère du Travail pour intégrer des compétences dans le cadre de la pension chômage, évoquant, par ailleurs, une demande pour l’introduction de la police des forêts armée pour faire respecter la loi et protéger les richesses forestières.
À propos du barrage vert long de 1500km et qui couvre 13 wilayas et 3.5 millions d’espaces forestiers, le ministre a affirmé qu’un budget de 8 milliards de dinars a été consacré chaque année pour les plantations notamment des arbres fruitiers résistants et l’exploitation rationnelle de ressources forestières et toutes activités agricoles et aides agricoles pour la population.
Sur la disponibilité du lait, un produit de première nécessité, qui connait parfois des perturbations, le ministre a indiqué que c’est l’Office National Interprofessionnel du Lait et des produits laitiers (ONIL) qui a la charge des importations de ce produit pour les distribuer par la suite aux laiteries, précisant que l’Algérie dispose de 118 laiteries (15 du secteur public et 103 privées) qui couvrent l’ensemble du territoire national. Il a invité, dans ce contexte, les wilayas qui connaissent une perturbation d’approvisionnement en lait à introduire des demandes pour une augmentation des quotas. Des demandes, assure le ministre qui seront prises en charge avec des augmentations pouvant atteindre les 50% si nécessaire car « nous disposons d’un stock de sécurité », a-t-il dit. À ce sujet, le ministre a révélé le lancement d’un projet de wilaya pilote pour suivre la traçabilité des livraisons à travers une application portable ou le commerçant lui confirme la réception du produit en vue d’éviter la livraison à certaines régions ou certains commerçants au détriment des autres.
Il a fait savoir par ailleurs que l’Etat a établi 850 marchés de proximité à travers tout le pays pour la vente des moutons, et 88 points de vente pour les aliments de bétail.
Brahim O.

Related posts

LES PRIX FLAMBENT AUX MARCHÉS DES FRUITS ET LÉGUMES D’ALGER EN CETTE PÉRIODE DE CANICULE : La victime, c’est encore et toujours le consommateur !

courrier

Contestation au FLN : Louh joue et perd

courrier

LE CHEF DE L’ÉTAT A LANCÉ, HIER, LE PROGRAMME À PARTIR DE DJELFA : C’est parti pour l’AADL-3

Redaction

DANS UNE TRIBUNE À CNN : Sultana Khaya raconte son supplice et en appelle à Biden

courrier

Affaire du patron du groupe médiatique Ennahar : Anis Rahmani écope de cinq (5) ans de prison ferme

courrier

PERTE DE CONFIANCE ENTRE LES SALARIÉS DE SONATRACH ET LE PARTENAIRE SOCIAL UGTA : Création d’un syndicat autonome en vue

courrier