Les importations chutent de 52%

Selon les dernières statistiques des Douanes, le nombre de voitures importées a connu une baisse de 52,15%.En termes de valeur, la même tendance baissière a été relevée, puisque le montant des importations est passé de 486,01 millions usd (39,04 milliards de DA) à environ 277 millions usd (22,26 milliards de DA), en baisse également de près de 43%, précise le Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (Cnis). Durant les 11 premiers mois de 2013, les quantités des voitures importées en Algérie ont reculé de près de 7,6%, passant de 518 950 unités à 479 670 unités (-39 280 voitures) pour une valeur de 6,04 milliards de dollars (480,478 milliards de DA).
Après une année exceptionnelle où les importations de véhicules avaient dépassé les 560 000 unités en 2012, les professionnels parlent d’une baisse pour 2013, qui se poursuivra durant cette année. Afin de remettre de l’ordre sur le marché national du véhicule neuf, le ministère des Finances a décidé d’introduire plusieurs mesures dans la loi de finances 2014 portant notamment sur la limitation de l’importation des véhicules aux concessionnaires automobiles, l’interdiction à ces derniers d’importer pour le compte d’autres concessionnaires en dehors de leurs réseaux de distribution et l’obligation d’installer une activité industrielle ou de service dans un délai de trois ans. En 2012, la quarantaine de concessionnaires présents sur le marché algérien ont importé 568 610 véhicules pour une valeur de 514,43 mds de DA (environ 6,6 milliards usd) contre 390 140 véhicules en 2011 (354,16 mds DA). Les marques européennes (françaises, allemandes) occupent toujours la tête de la liste des importations suivies par les marques japonaises et sud-coréennes.
En 2012 par contre l’Algérie avait importé 568 610 véhicules contre 390 140 véhicules en 2011, en hausse de 45,75%, selon les chiffres des Douanes algériennes. La facture des importations des véhicules a également connu une augmentation de 45,25%, passant de 354,16 milliards de DA en 2011 à 514,43 milliards de DA en 2012 (6,9 milliards de dollars au taux de change de la loi de finances 2012), précise le Centre national de l’informatique et des statistiques (Cnis). La quarantaine de concessionnaires présents en Algérie ont importé 543 423 véhicules en 2012 contre 365 948 véhicules, en hausse de 48,5%, pour une valeur de 480,17 milliards de DA (+49,01%), contre 322,24 milliards de DA en 2011, relèvent les chiffres provisoires du Cnis. Le nombre de véhicules importés en 2012 par les particuliers a aussi connu une hausse de 4,11%, passant à 25 187 véhicules avec une facture de 34,25 milliards de DA, en hausse de 7,28%, ajoute le centre. Selon le Cnis, les voitures françaises arrivent toujours en tête des véhicules importés par l’Algérie. Le groupe français Renault, qui va construire la première usine d’automobile en Algérie, avait vendu 115 502 véhicules en 2012 pour une valeur de 91,83 milliards de DA, contre 75 956 unités en 2011, soit une hausse de 52,06 % en termes de nombre. La marque Peugeot a occupé la 2e place avec 65 756 voitures (61,75 milliards de DA) contre 35 130 (32,65 milliards de DA), en hausse en nombre de 87,18% et de 87,30% en valeur.
La 3e position revient au sud-coréen Hyundai avec 51 048 véhicules (33,84 milliards de DA), contre 50 697 unités (29,46 milliards de DA) en 2011, enregistrant également une hausse en termes de valeur et nombre de respectivement 14,89% et 0,69%.
Synthèse I. B.