Fake

LA DGSN TRAQUE LES DIFFUSEURS DE FAKE NEWS : 76 affaires élucidées et 6 personnes sous les verrous

Le 19 mars dernier, le président Tebboune a donné le ton. Il a ordonné aux membres du gouvernement de lutter sans relâche contre la désinformation, sinon les fake news, dont les auteurs sont passibles de peines de prison à la lumière des derniers ajustements apportés au Code pénal. Quoique la lutte contre la cybercriminalité n’a pas baissé depuis ces dernières années, pour preuve  les chiffres dont a eu possession Le Courrier d’Algérie, auprès de la cellule de Communication et Presse de la Direction générale de la Sûreté nationale.

En effet, durant la période allant du 10 au 16 mars écoulé, 76 affaires judiciaires ont été élucidées sur le territoire national en matière de fake news, désinformation et appels sur réseaux sociaux  à la violation des mesures de confinement. Parmi ces affaires 13 dossiers ont été traités, à travers lesquels six (06) personnes ont été placées sous mandat de dépôt en attendant leur comparution devant les juges qui décideront de leur sort.

50 412 arrestations pour violation du couvre-feu
Sur un autre registre, les éléments de la DGSN ont enregistré, durant la période allant du 22 mars au 18 avril en cours, pas moins de 89 843    infractions. À travers ces infractions 50 412 personnes ont été arrêtées,  dont 19 247 sont poursuivies en justice. Quant aux véhicules contrôlés durant la même période, leur nombre s’élève à 33 028, dont 5 049 ont été saisis et mis en fourrière.
Au titre de la violation du confinement décrété par les autorités, notamment les rassemblements de plus de deux personnes durant les heures du couvre-feu partiel fixé de 19h au lendemain 07h et de 15h à 07h du matin pour 13 autres wilayas dont la capitale Alger, exception faite pour la wilaya de Blida où le confinement est total, 1 643 infractions ont été enregistrées par les éléments de la police nationale, dont 1 007 personnes ont été verbalisées pour le non-respect de la distanciation sociale.

2 415 véhicules et 740 motocycles mis en fourrière
Selon la DGSN, la période allant du 22 mars au 10 avril n’a été de tout repos pour les policiers en faction et/ou en patrouille. Le bilan établi par les services de la cellule de communication et presse de la Sûreté nationale ont indiqué que les 42000 patrouilles mobiles et autres opérées a contrôlé 24.970 contrevenants du couvre-feu sanitaire, dont 6 944 sont poursuivis par la justice et comparaîtront devant le juge pour le même motif. Au titre des usagers de la route, 15 483 contrôles de véhicules ont été effectués, dont 2 415 mises en fourrière. Aussi, 1626 contrôles sur motocycles ont été opérés, dont 740 mises en fourrière. Par ailleurs, sur le même registre de la lutte contre la pandémie du Covid-19 qui frappe notre pays de plein fouet, les éléments de la Sûreté nationale à travers l’ensemble des régions du pays organisent des campagnes de sensibilisation et de désinfection. Des milliers de patrouilles sillonnent quotidiennement les moindres coins et recoins des grandes villes, mais aussi des villages et autres agglomérations où existent des sûretés urbaines en usant de mégaphones pour appeler au respect des mesures de confinement. Ainsi, au titre de la désinfection des routes et places publiques, la DGSN a fait part de 1 840 opérations réalisées du 22 mars au 18 avril.
Omar Soualah