Gouvernement et walis, aujourd’hui, en conclave : L’économie locale pour sortir la tête de l’eau !

C’est aujourd’hui que s’ouvre la rencontre entre le gouvernement et les walis, au Palais des nations de Club- des-Pins, à Alger.

Lors de cette rencontre, qui se poursuivra jusqu’à demain, il sera question de débattre du développement local. Sur le plan financier, dès lors que les subventions de l’État aux communes sont revues à la baisse, les participants aborderont un thème portant “Fiscalité locale”. Il s’agit de parler du comment doter les collectivités d’instruments nécessaires lui permettant de recouvrir les taxes et les impôts. Aussi, au volet social, la préoccupation première sera accordée au citoyen, de l’avis du gouvernement qui entend, par là, moderniser le service public et relancer la production locale, le tout pour améliorer son cadre de vie. De l’avis même du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, une telle démarche est susceptible de relancer une importante tradition du travail de l’administration et du gouvernement à l’effet d’évaluer les activités des walis de la République, et d’apporter les correctifs nécessaires. Avec la chute drastique des prix du pétrole, induisant une diminution importante dans les équilibres budgétaires de l’Algérie, Sellal avait soutenu, lors de la dernière réunion gouvernement-walis, tenue en août 2015, que « nos marges de manœuvre budgétaires et financières nous permettent d’aborder avec sérénité la situation, mais elles ne doivent pas être avancées pour justifier le statu quo ».
« Il ne faut ni s’alarmer, ni s’endormir, mais bouger dans la bonne direction avec ambition et courage », avait-il dit. Dans ce cadre, Sellal, se conformant aux instructions du président de la République, avait insisté, à maintes reprises, sur l’importance de l’action des élus locaux dans la politique de développement économique, plaidant pour une démarche de « transparence » en vue de parvenir à une « meilleure efficience » de l’action publique, un objectif rendu « plus pressant », compte tenu du contexte mondial de crise.
« Le rôle des autorités locales, et à leur tête les walis, et bien sûr les présidents des APC, est déterminant dans cette démarche. Vous êtes (…) la clé de voûte de notre dispositif et c’est un véritable surpassement de soi que nous attendons de vous », avait-t-il déclaré, alors, à l’adresse des walis. Du coup, les instructions du gouvernement aux walis, pour concentrer toutes les ressources sur l’amélioration des services publics et des différentes prestations, visent principalement la redynamisation du développement local et l’amélioration du quotidien du citoyen.

Mobilisation générale pour un vrai envol économique
Ainsi, tout le gouvernement et l’ensemble des walis seront mobilisés lors de cette importante réunion pour essayer de trouver les clés d’un vrai envol économique pour jeter les bases d’un progrès certain sur tous les plans en faveur des citoyens. Lutte contre la bureaucratie, bonne gouvernance des projets locaux, meilleure prise en charge de la demande sociale et plus grande célérité dans la conduite et la réalisation des projets socio-économiques, sont les gages d’une reconquête de la confiance du citoyen envers les Institutions publiques. Les domaines prioritaires, pour accélérer l’amorce du développement au niveau local, sont l’agriculture et ses industries de transformation, le tourisme, la pétrochimie, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, ainsi que des énergies renouvelables, en fonction des spécificités de chaque région. De ce fait, pour le Premier ministre, la conjoncture actuelle est, certes, « difficile », mais elle offre aussi une « excellente opportunité d’introspection » et de « prise de décisions audacieuses » pour construire une nouvelle « vision économique » et modifier nos modes de fonctionnement et de régulation ». De son côté, Bedoui a soutenu que les collectivités locales étaient appelées à assumer un rôle beaucoup « plus actif » dans le développement national, à en être les « véritables locomotives » localement, conformément à la nouvelle stratégie économique.
Cette orientation avait été réaffirmée par Bedoui, lors de réunions avec les walis des différentes régions du pays, en été dernier, invités à ne plus se contenter d’être de « simples exécutants », mais de participer « pleinement » à la prise de décision et à l’élaboration de projets à « haut rendement ».
Pour ce faire, il est attendu la formulation de propositions à soumettre lors de la réunion gouvernement-walis. Aussi, outre la participation de Sellal, et de Bedoui, qui prononceront des allocutions à l’ouverture de cette rencontre, plusieurs interventions de membres du gouvernement sur divers sujets liés à leurs secteurs respectifs sont inscrites au programme de la réunion.