Exploitation illégale des plages à Alger

En prévision de la saison estivale : Formation au profit de 22 administrateurs de plage à Oran

Vingt deux (22) administrateurs de plage ont bénéficié jeudi à Oran d’une formation sur les conditions permettant une meilleure prise en charge des estivants pour la réussite de la saison estivale 2021. Organisée à l’Ecole hôtelière d’Oran (ESHRA), cette formation d’une journée, animée par des cadres locaux de la direction du tourisme, de l’artisanat et du travail familial, de la gendarmerie nationale, de la sûreté nationale, de la protection civile et de la santé, a été mise à profit pour débattre de questions liées notamment à la conjoncture marquée par la pandémie de la Covid-19. L’aménagement concernant les voies d’accès, le parking avec affichage des prix de stationnement, l’installation de sanitaires, douchettes et cabines (vestiaires) et autres équipements, le respect des cahiers des charges des espaces loués (solariums), les activités en lien avec l’animation et l’état des postes de sécurité y ont été abordés. Dénommé «Monsieur plage», l’administrateur de la plage a un rôle très important à jouer pour renforcer la destination de la wilaya d’Oran qui est en pôle posit ion en matière de tourisme balnéaire en Algérie, d’assurer une coordination entre les différents services impliqués dans le plan d’action de la saison estivale et de veiller à tout manquement ou dysfonctionnement en matière d’hygiène et de salubrité, a fait observer le chef de service chargé du suivi et du contrôle des activités touristiques à la direction du tourisme, de l’artisanat et du travail familial, Mourad Boudjenane, dans une allocution d’ouverture de cette première session de formation. En plus d’un bulletin quotidien adressé aux P/APC en cas de problèmes rencontrés sur la plage durant la journée, un rapport hebdomadaire doit être transmis à la direction du tourisme, désignée secrétariat général de la commission de wilaya chargée du suivi du déroulement de la saison estivale, de même que des rapports de synthèse sur l’état des lieux, a souligné, pour sa part, le directeur du tourisme, Belabbes kaim Benamar, qui a rappelé l’arsenal juridique relatif à la protection du littoral et la réglementation et textes de loi régissant pour l’exploitation des plages. M. Boudjenane a, dans ce sens, appelé à la sensibilisation des associations pour s’impliquer en terme d’information, de communication et d’orientation des estivants au sujet des structures de santé, de détente et de loisirs et d’anima tion pour leur garantir de meilleures conditions de prise en charge et de quiétude. Le chargé de la communication de la direction de wilaya de la protection civile, le lieutenant Abdelkader Bellala, a, de son côté, abordé le rôle de ce corps d’intervention durant la saison estivale, en application de la stratégie des pouvoirs publics au plan opérationnel de la feuille de route du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, citant les moyens humains et matériels mobilisés dont les médecins, les surveillants de baignade et les miradors au niveau des plages autorisées à la baignade. Dr. Houria Messis de la direction de la santé et de la population de la wilaya a rappelé, à l’occasion, les mesures de prévention contre la Covid-19, mettant en garde contre tout relâchement pouvant conduire à une augmentation des cas de contaminations, eu égard à l’affluence attendue au niveau des plages durant la saison estivale. Un appel a été lancé par les administrateurs de plages, à l’issue de cette journée de formation, pour disposer d’outils appropriés pour une meilleure supervision et suivi des missions qui leur incombent.