Ail

El-Oued : Les producteurs d’ail réclament l’activation du dispositif Syrpalac face à la chute drastique des prix

Plusieurs producteurs d’ail, propriétaires de grandes exploitations agricoles dans la wilaya d’El-Oued, réclament l’activation du Système de régulation des produits agricoles de large consommation (Syrpalac), face à la chute drastique des prix de l’ail, et ce dans un souci de préservation du producteur et du consommateur. Lors d’une rencontre mercredi au siège de la chambre de l’agriculture d’El-Oued, consacrée à l’étude de la chute des prix de l’ail dans les marchés de gros en dessous du prix de revient (20 DA/kg), ils ont appelé à l’activation du dispositif Syrpalac, seul mécanisme susceptible, selon eux, de réguler le marché et d’assurer un équilibre entre l’offre et la demande, afin de protéger à la fois le producteur et le consommateur. Le président de la filière «ail», Fethiza Amar Djilani, lance un appel au ministère de tutelle pour une intervention «urgente» à travers la mobilisation des installations de l’Office national interprofessionnel des légumes et viandes (Onilev) et la mise en place d’un programme d’urgence pour l’absorption du surplus en achetant la production des producteur et son conditionnement comme stock stratégique. La proposition du ministère de tutelle, pour trouver une solution aux producteurs, est de stocker l’ail dans des chambres froides, avec un soutien au producteur d’un dinar par kilogramme, a déclaré l’intervenant. Et d’ajouter que la mesure est certes incitative, mais ne tient pas compte des spécificités naturelles de la région, sachant que le procédé traditionnel utilisé dans la région, à savoir le stockage de l’ail dans des abris connus sous le nom de «zeribas», confectionnés à base de palmes de palmiers, est plus efficace en terme de conservation du produit et de préservation de sa qualité. Pour sa part, le président de la chambre de l’agriculture, Bekkar Ghemmam Hamed, estime que le ministère de l’Agriculture est aujourd’hui interpellé pour trouver une solution à la préoccupation que soulèvent les producteurs d’ail pour la deuxième année consécutive, afin de protéger le producteur et le consommateur. Les superficies consacrées à la culture de l’ail dans la wilaya d’El-Oued sont de l’ordre de 2.300 hectares, avec une production ayant atteint cette année les 30.000 quintaux. Elles sont concentrées sur le territoire de six (6) communes, à savoir Debila, Trifaoui, Guemmar, Hassi-Khelifa, Taghezout et Magrane.