ARPCE

DÉFAILLANCES EN COUVERTURE 4G ET QUALITÉ DE RÉSEAU : L’ARPCE met en demeure Djezzy, Mobilis et Ooredoo

Les nombreuses doléances et réclamations de centaines de milliers de clients des trois opérateurs nationaux de téléphonie mobile (Djezzy, Mobilis et Ooredoo) sont finalement bien fondées. La qualité de service fourni, notamment la 4G ou encore la 3G « laisse vraiment à désirer». Durant cette période de confinement notamment, et où le besoin d’une connexion internet s’est fait accroître, notamment pour les travailleurs qui sont obligés de travailler à partir de chez eux, ou encore les centaines de milliers d’écoliers et d’étudiants obligés de suivre leurs cours par internet, les opérateurs téléphoniques se sont illustrés par une qualité de service médiocre, avec des prix les plus élevés. Certains clients accusent les opérateurs nationaux d’ « arnaque », ne trouvant plus où se plaindre. Le dernier communiqué de l’ARPCE va dans ce sens. À propos, les trois opérateurs de la téléphonie mobile en Algérie ont reçu une mise en demeure de la part de l’Autorité de régulation de la Poste et des communications électroniques (ARPCE) pour la qualité de service qui ne répond pas aux exigences de couverture et de qualité de service des réseaux 4G dans certaines wilayas du pays, annonce l’ARPCE, ce dimanche. « Dans le cadre de l’exercice des missions qui lui sont dévolues par la loi n° 18-04 du 10 mai 2018, fixant les règles générales relatives à la Poste et aux communications électroniques, et conformément aux prescriptions des cahiers des charges 4G des opérateurs de la téléphonie mobile, l’Autorité de régulation a mis en demeure les opérateurs de la téléphonie mobile OTA (Djezzy), WTA (Ooredoo) et ATM (Mobilis) afin de se conformer aux exigences de couverture et de qualité de service des réseaux 4G », peut-on lire dans le communiqué.
L’opération de contrôle effectuée par l’ARPCE a touché, cette fois-ci, cinq wilayas au niveau national. « Comme déjà annoncé dans son communiqué du 2 mars 2020, l’ARPCE a en effet effectué, du 16 février au 12 mars 2020, une opération de contrôle et d’évaluation de la couverture et de la qualité de service des réseaux 4G des opérateurs OTA (Djezzy), WTA (Ooredoo) et ATM (Mobilis) dans cinq (05) wilayas (Blida, Djelfa, Tlemcen, Adrar et Constantine), au titre de la 3ème année, soit le 3 septembre 2019″, ajoute le communiqué de l’Autorité, soulignant que les résultats de ce contrôle ont fait ressortir que « les trois opérateurs n’ont pas satisfait certaines exigences de couverture et de qualité de service des réseaux 4G dans ces wilayas ».
Les résultats de cette opération de contrôle, publiés sur le site de l’ARPCE, révèlent une qualité de service 4G très loin de ce que les opérateurs ont l’obligation de fournir. Ces infractions et dépassement pourtant signalées par des milliers de clients, et constatées par l’Autorité de régulation du secteur n’ont fait l’objet d’aucune sanction pour le moment. Le client est seul à payer la facture lourde de ses défaillances et dépassements des opérateurs téléphoniques.
Arezki Ibersiene