Hasni

Commémoration du décès de Cheb Hasni : La pièce «Hasni chante ce jeudi» bientôt présentée

Le public oranais sera au rendez-vous le 29 septembre avec la générale de la pièce « Hasni chante ce jeudi » de l’association culturelle « El-Amel » à l’occasion du 28e anniversaire du décès du chanteur raï Hasni Chekroun connu artistiquement sous le nom de Cheb Hasni, a-t-on appris dimanche de son président Mohamed Mihoubi.

Cette œuvre sera présentée au petit théâtre de cette association culturelle en hommage à Cheb Hasni, légende du genre artistique Rai, assassiné le 29 septembre 1994. Le regretté Hasni a conquis le public, notamment jeune, avec des chansons qui demeurent immortelles auprès de ses fans, a indiqué à l’APS Mohamed Mihoubi qui a composé et mis en scène la pièce. La pièce raconte l’histoire d’amour de deux jeunes, Yahia et Amel, mais les circonstances les séparent… Pourront-ils enfin réaliser leur rêve de mariage ?. C’est ce que révèle la fin de la pièce, a-t-il souligné, notant que « l’idée générale de cette pièce est que l’amour fait la vie, source d’espoir et de réalisation des rêves ». « Hasni chante ce jeudi » comprend dix tableaux entrecoupés d’extraits de dix chansons de feu Cheb Hasni, dont « Tal ghiabek ya ghzali » et d’autres encore, bien ancrés dans la mémoire de la génération des années 90, selon le même dramaturge, qui a indiqué que la sélection des chansons est venue après un sondage d’opinions sur les meilleures chansons de Cheb Hasni mené par l’association et qui a ciblé un échantillon de 100 personnes. Le rôle principal dans la pièce est joué par Mohamed Mihoubi, avec la participation de 13 comédiens des 25e et 26e promotions récemment diplômés après leur formation au niveau de l’association culturelle « El-Amel » qui entend présenter cette œuvre théâtrale au niveau de la maison de la culture et des Arts « Zeddour Brahim Belkacem » et du théâtre régional Abdelkader Alloula d’Oran, ainsi que sa programmation dans le cadre de tournées artistiques à travers le pays. A noter que le regretté Hasni Chekroune, né en 1968 à Oran, est considéré comme le « Rossignol » incontesté de la chanson Raï, où il a su briller dans le genre sentimental et donner des chefs-d’œuvre qui sont encore répétés par les fans de ce genre artistique. Un succès qui s’explique par le fait que les chansons de Hasni étaient inspirées du quotidien des jeunes.