Accident de la route

Cinq morts et 102 blessés sur les routes le week-end dernier

Cinq (5) personnes ont trouvé la mort et 102 autres ont été blessées dans des accidents de la route survenus en zones urbaines le week-end dernier, a indiqué hier, un communiqué de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).
« Les services de la Sûreté nationale ont enregistré 90 accidents de la circulation survenus en zones urbaines les 14 et 15 janvier courant ayant fait cinq morts et 102 blessés », a précisé le communiqué. La même source précise que le facteur humain demeure la principale cause de ces accidents induits notamment par le non-respect du code de la route et de la distance de sécurité, l’excès de vitesse, la fatigue et le manque de vigilance au volant. La DGSN réitère son appel aux usagers de la voie publique à davantage de vigilance au volant et au respect du code de la route, rappelant que le numéro vert 1548 et le numéro de secours 17 sont mis à la disposition des citoyens 24h/24.

Jijel : Deux morts suite au renversement d’une voiture à Boudriaa Ben Yadjis
Deux (2) personnes sont mortes suite au renversement, hier, d’un véhicule de tourisme sur les hauteurs de la localité Boudriaa Ben Yadjis dans la daïra de Djimla (Jijel) à cause du verglas, a-t-on appris auprès des services de la Protection civile. La voiture qui a dérapé à cause de « la formation d’une couche de verglas » sur la voie est tombée à 200 mètres en contrebas de la route, a indiqué la même source à l’APS, soulignant que les éléments de la Protection civile de l’unité secondaire de Djimla sont intervenus suite à cet accident. Une personne de 74 ans a été tuée sur le coup et la seconde âgée de 48 ans a rendu l’âme à la polyclinique de Boudriaa Ben Yadjis suite à de « graves blessures », a-t-on précisé, relevant qu’une troisième personne (une femme de 45 ans) qui se trouvait également à bord du véhicule est dans un  »état critique ». A noter que les services de la Protection civile de la wilaya de Jijel ont enregistré au cours des dernières 72 heures huit (8) accidents de la circulation qui ont fait 14 blessés et des dégâts matériels.

Médéa: dix personnes sauvées d’une asphyxie au monoxyde de carbone, en 24 heures
Dix (10) personnes ont été sauvées d’une asphyxie au monoxyde de carbone, en l’espace de 24 heures, par les éléments de la Protection civile de Médéa, dans deux interventions distinctes, menées successivement à Médéa et Berrouaghia, a-t-on appris, hier, auprès de la direction de wilaya de ce corps constitué. Quatre personnes d’une même famille, âgées entre 3 et 34 ans, ont été ainsi secourues, samedi, en fin d’après-midi, lors d’une intervention effectuée à la cité  » Merdj-Chkir », a indiqué la direction locale de la Protection civile, précisant que ce cas d’intoxication au monoxyde de carbone est dû à l’utilisation d’un réchaud à gaz butane (Tabouna) à l’intérieur d’une salle de bain. Les victimes ont été réanimées sur place, avant d’être évacuées vers l’hôpital « Mohamed Boudiaf » pour une prise en charge médicale appropriée, a-t-on signalé.
Six (6) autres personnes ont également été secourues par les éléments de la Protection civile de Berrouaghia, suite à une intervention au niveau d’un appartement, situé à la cité « 800 logements », a-t-on indiqué de même source, précisant que deux membres de cette famille ont été trouvés inconscients et ont été évacués en urgence vers l’hôpital  » Benyoucef Benkheda » pour recevoir les soins nécessaires. Ces récents cas d’intoxication au monoxyde de carbone portent à 18 le nombre de personnes secourues, depuis le début du mois de janvier, principalement au chef-lieu de wilaya où sept (7) personnes, habitant au niveau des cités « Merdj-Chkir » et « Beziouche » ont été sauvées d’une mort certaine, alors qu’un autre cas a été signalé dans la commune de Medjbeur, au sud de Médéa, d’après la même source.
La Protection civile rappelle que pas moins de 165 personnes avaient été secourues, durant l’année 2021 et 189 personnes en 2020, déplorant toutefois, le décès de cinq (5) personnes au cours des deux dernières années.

Alger: suspension de l’alimentation en eau potable lundi dans six communes
L’alimentation en eau potable sera suspendue dans six communes du centre de la wilaya d’Alger, à partir d’aujourd’hui, pour une durée de 24 heures, en raison des travaux de maintenance, a indiqué hier la Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (Seaal) dans un communiqué .
La suspension, due à des travaux sur une station principale de production au niveau de la commune d’El Mouradia du lundi matin à 8h jusqu’au mardi à 8h, impactera en partie les communes d’Alger-Centre, Belouizdad (partie haute), Sidi M’Hamed et Bir Mourad Rais. Elle impactera en totalité les communes d’El Mouradia et El Madania. « Seaal rassure ses clients des communes impactées que la mise en service de l’alimentation en eau potable se fera progressivement dès l’achèvement des travaux », souligne la même source.

Covid-19 : 90% des Chinois vaccinés
Plus de 1,26 milliard de Chinois, soit 90% de la population du pays, ont été vaccinés contre la Covid-19 en date de vendredi, a déclaré samedi un responsable de la santé. Parmi eux, plus de 1,22 milliard ont un schéma vaccinal complet, a déclaré le responsable de la Commission nationale de la santé, He Qinghua, lors d’une conférence de presse à Pékin. Exhortant le public à recevoir des injections de rappel dès que possible, le responsable a appelé à continuer à porter des masques, à garder la distanciation sociale et à renforcer la ventilation du milieu intérieur pour prévenir l’infection au virus. Vendredi, près de 2,93 milliards de doses de vaccin contre le nouveau coronavirus ont été administrées à travers le pays, selon la commission.

Le système équitable Covax livre « un premier milliard » de doses
Le mécanisme international Covax, destiné à favoriser l’accès aux vaccins contre le Covid-19 aux pays pauvres, a franchi un cap samedi avec « un premier milliard » de doses distribué, s’est réjoui l’un des soutiens. « C’est une étape clé dans la plus grande et la plus rapide distribution d’un vaccin dans l’histoire », a souligné Seth Berkley, directeur executif de Gavi, l’Alliance du Vaccin. Cette alliance a créé Covax en 2020 avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la coalition Cepi. M. Berkley a fait cette annonce au moment où un avion atterrissait à Kigali au Rwanda avec la milliardième dose distribuée par Covax. La première dose l’avait été en février au Ghana. Tous les pays peuvent commander des doses avec ce mécanisme, mais les pays à faible revenu les reçoivent gratuitement. « Je suis fier mais humble en même temps, sachant ce qu’il reste à faire pour protéger tout le monde et résoudre l’inégalité de couverture vaccinale », a ajouté M. Berkley. « Notre travail est loin d’être terminé ». Près de 90% des doses distribuées ont été financées par des dons adressés à Gavi dont le montant total s’élève à plus de 10 milliards de dollars, a-t-il également salué. Covax espérait distribuer 2 milliards de doses à la fin 2021. La concurrence des pays riches prêts à payer cher et gardant des doses a empêché d’atteindre cet objectif. Jeudi, le directeur de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a souligné qu’alors que 9,4 milliards de doses ont été injectées dans le monde, plus de 85% des Africains n’en ont pas encore reçu une seule.