Vaccin

Campagne de vaccination dans les mosquées : Près de 1 500 personnes vaccinées à Oran

Près de 1 500 personnes ont été vaccinées contre la Covid-19, vendredi passé, au niveau de trois grandes mosquées de la wilaya d’Oran, dans le cadre d’une campagne co-organisée par les directions des affaires religieuses et Wakfs, et de la Santé et de la population (DSP), a –t-on appris dimanche de cette dernière. Cette opération, organisée dans les mosquées d’»Ibn Badis» cité Djamel Eddine, «Émir Abdelkader» à Fellaoucène (ex El Barki) et «Nour El-Houda» (El-Yasmine), a permis la vaccination de 1.483 personnes qui ont reçu leur première dose de vaccin anti-Covid19, a souligné à l’APS, le chargé de communication de la DSP, Youcef Boukhari. «Les citoyens ont commencé à affluer dès la matinée, vers ces trois sites, alors qu’un nombre encore plus grand a été constaté après la prière du Vendredi, dans le strict respect des gestes barrières», a-t-il précisé. Ces trois mosquées ont été désignées pour cette première étape, 15 autres mosquées de capacités moyenne seront également mobilisées au titre de cette campagne, probablement à partir de la semaine prochaine, «afin d’accélérer et généraliser l’opération de vaccination contre la Covid-19 et permettre à un plus grand nombre de citoyens de se faire vacciner», a mis en exergue Dr Boukhari. Pour ce qui est de la situation sanitaire actuelle, Dr Boukhari l’a qualifié d’»inquiétante», faisant savoir à ce propos qu’Oran enregistre ces derniers jours plus de 100 nouveaux cas par jour, «ce qui est très difficile en matière de prise en charge, étant donné que le personnel médical et paramédical est très épuisé». «Oran dépasse les 100 cas /jour (101 samedi), et c’est uniquement par tests PCR, sans compter les tests rapides et par Scanner. Nous pouvons facilement dire que ce chiffre est multiplié par deux» , a-t-il déploré. Ce virus est d’autant plus virulent que lors des précédentes vagues, «d’où l’importance de doubler de vigilance et aussi d’observer les gestes barrières, a-t-il fait savoir, ajoutant que la wilaya «enregistre au minimum 3 décès par jours alors que nous n’enregistrions, auparavant, un décès tous les trois jours, la situation est difficile», a encore mis en garde le même responsable. La DSP a mis à la disposition des citoyens de la wilaya d’Oran plus de 54 centres de vaccination dans les polycliniques, 8 centres extra-muraux, en plus des centres ouverts en collaboration avec les entreprises économiques et les structures de l’État.