10.9 C
Alger
27 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
Culture+

Box-office US : Star Trek Sans limites s’envole vers les étoiles

Gros succès international, le dernier Age de glace effectue le pire démarrage de toute l’histoire de Blue Sky aux états-Unis.

Star Trek Sans limites décolle à 59,6 millions de dollars : un démarrage solide, mais qui reste bien inférieur à ceux des deux précédents films de la saga rebootée (Star Trek : 75,2 millions en 2009, Star Trek Into Darkness : 70,1 millions en 2013). Le film, très bien reçu par la critique, est réalisé par Justin Lin (Fast & Furious 4, 5 et 6) et arrivera sans peine à rembourser son budget de 185 millions à l’international (il a déjà rapporté 30 millions dans le reste du monde), mais Sans limites atteindra les siennes aux états-Unis lorsque le très attendu Suicide Squad, -qui cible le même public- sortira le 5 août prochain. Star Trek Sans limites a donc moins de quinze jours pour remplir ses coffres.

Le succès de Star Trek 3 (ou 13 si vous comptez tous les films de la série) touche à peine Comme des bêtes qui commence seulement à descendre en troisième semaine. 29,3 millions de dollars de mieux ce week-end pour un total de 260,7 millions. C’est le septième plus gros succès de 2016, et ça a rapporté 120 millions de mieux que Kung Fu Panda 3, par exemple. La question est de savoir si le dernier Illumination finira par chatouiller les pieds de Zootopie de Disney (qui a terminé à 341,2 millions) mais Comme des bêtes a fini par chasser relativement, rapidement Le Monde de Dory (plus gros succès de l’animation de tous les temps aux états-unis avec 460 millions) du top 5.
Par contre, S.O.S. Fantômes souffre de la concurrence de Star Trek Sans limites et perd 53% de ses recettes pour son deuxième week-end. 21,6 millions de plus, ce qui lui fait atteindre péniblement 86,8 millions de dollars de recettes américaines. Et comme il n’a rapporté que 36 millions dans le reste du monde, S.O.S. Fantômes n’est pas encore parvenu à rembourser son budget estimé à 144 millions. Est-ce que les racistes et les misogynes, qui ont décidé de détester le film avant de l’avoir vu à cause de son casting féminin, sont parvenus à plomber S.O.S. Fantômes ?
à l’ombre des grosses sorties Warner se paye un très joli carton avec le film d’horreur pour ados Dans le noir : 21,6 millions de dollars au démarrage pour un budget d’à peine 5 millions, c’est un hit au format des productions Jason Blum (qui n’a rien à voir avec ce film, pour une fois) et la présence de James Wan (Conjuring) en tant que producteur n’a certainement pas fait de mal à la chose.
Adaptation par David Sandberg de son court-métrage génial Lights Out (visible ici, et à ne pas regarder le soir) où des créatures apparaissent dès qu’on éteint la lumière, le marketing du film était très excitant et efficace. Dans le noir démarre mieux que Ouija (19 millions en octobre 2014) dans le même style. L’épouvante-mais-pas-trop du PG-13 à petit budget qui amène les adolescents dans les salles : argent facile.
Et sinon, L’Age de glace : Les Lois de l’univers ne rapporte que 21 millions au démarrage. C’est tout simplement le pire démarrage des cinq films. C’est près de deux fois moins bien que celui de L’Age de glace : La Dérive des continents, le précédent film de la franchise sorti en 2012. La concurrence de Comme des bêtes était trop forte pour Scrat et ses copains et Les Lois de l’univers ne parviendra pas à rembourser son budget de 105 millions aux états-Unis, surtout que le cinquième film de la franchise se fait particulièrement pourrir par la critique.
C’est aussi le pire démarrage des onze films du studio Blue Sky, bien en-dessous d’Epic : La Bataille du royaume secret (33,5 millions en mai 2013). Ceci dit, pas de panique : Les Lois de l’univers est un très gros succès dans le reste du monde où il a déjà rapporté plus de 178 millions de dollars. Mais ces mauvais chiffres américains vont peut-être mettre fin à une franchise qui accuse son âge, puisque le premier Age de glace date déjà de 2002.

Box-office américain du 22 au 24 juillet 2016 :
1) Star Trek Sans limites
2) Comme des bêtes
3) S.O.S. Fantômes
4) Dans le noir
5) L’Age de glace : Les Lois de l’univers

Related posts

Prix du Président de la République pour la littérature et la langue amazighes : Le «Arak d’Arak» en lice

courrier

Berlinale : L’Ours d’Or à un documentaire français, une fillette prix d’interprétation

courrier

Cinéma : Jennifer Lawrence quitte la franchise X-Men

courrier

Jimi Hendrix : Un troisième album posthume, 47 ans après sa disparition

courrier

Parution : “Balak” dernier roman de Amari Chawki

courrier

Box-office US : Le phénomène Get Out détrône Lego Batman

courrier