Cocaine

AFFAIRE DES 490 KG DE COCAÏNE REPÊCHÉS AU LARGE D’ARZEW : Le MDN poursuit son enquête

Au lendemain du repêchage d’une importante quantité de cocaïne, opéré par les Garde-côtes du Commandement des Forces navales de l’ANP au large d’Arzew, pour une affaire au-dessus de laquelle plane l’ombre des réseaux du Makhzen avec l’intermède son allié sioniste, le ministère de la Défense nationale revient sur les détails de l’opération et se réjouit d’avoir déjoué cette tentative criminelle. Ainsi, cite un communiqué du MDN qui confirme les faits, dans le sillage des opérations de lutte contre la contrebande et la criminalité organisée et dans le cadre de la sécurisation de nos eaux territoriales, les Garde-côtes du Commandement des Forces navales, relevant de la façade maritime Ouest à Oran, ont déjoué, le 26 juin 2021 à 22H00, une tentative d’introduction d’une énorme quantité de cocaïne destinée à l’inondation de notre pays par ces poisons et drogues.
Selon la même source,  l’opération a été lancée après avoir reçu une alerte émanant par des pêcheurs algériens, lesquels ont informé les services des Garde-côtes de la présence de sacs suspects qui flottaient au large d’Arzew. Suite à quoi, des unités des Garde-côtes d’Arzew ont été dépêchées sur les lieux de la découverte repérée à six miles marins au nord-ouest de Cap Carbon, à Oran. Sur place, explique la même source, les unités des Garde-côtes d’Arzew « ont repêché et saisi une quantité de cocaïne s’élevant à 490,05 kilogrammes répartie sur (442) plaquettes ».
En outre, le MDN souligne qu’après les analyses de laboratoire sur la substance découverte et effectuées par les services compétents de la Gendarmerie nationale, il a été confirmé qu’il s’agit, « réellement, de la cocaïne, tandis que l’enquête est toujours en cours afin de déterminer tous les détails de cette tentative criminelle ».
Enfin, la même source conclut par assurer que cette opération « vient renforcer la dynamique des résultats positifs concrétisés par les unités de l’ANP sur le terrain notamment à la lumière du sens de civisme et de coopération du citoyen qui contribue, à son tour, à la lutte contre la criminalité. Elle vient également s’ajouter aux multiples opérations ayant permis de mettre en échec toute tentative d’introduction et de colportage de ces poisons dans notre pays ».
F. B.